Des chauffeurs de taxi réclament l'abolition du code vestimentaire

Un chauffeur de taxi a remis cette semaine une mise en demeure au Bureau du... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Photo André Pichette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un chauffeur de taxi a remis cette semaine une mise en demeure au Bureau du taxi de Montréal pour réclamer l'«abolition immédiate et définitive» du code vestimentaire des chauffeurs de taxi, en vigueur depuis le 1er janvier dernier.

Mouhcine El Meliani, qui représente plus d'une centaine de chauffeurs de taxi, soutient que le règlement sur le transport par taxi de la Ville de Montréal «enfreint [le] droit à la liberté d'expression qui est garantie par la Charte canadienne», en imposant un code vestimentaire. «Nous sommes des travailleurs autonomes, on ne peut pas nous imposer la manière dont on est habillé», s'insurge M. El Meliani, en entrevue.

Mouhcine El Meliani dénonce également que des inspecteurs du Bureau du taxi imposent des amendes de 174$ aux chauffeurs de taxi portant une paire de jeans noire, alors que le règlement mentionne le port d'un «pantalon long noir». Le plaignant entend déposer sa demande d'injonction à la Cour vendredi prochain si la Ville n'agit pas. La Ville de Montréal a refusé de commenter le dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer