Un certificat de défaut est enregistré contre Omar Khadr

Omar Khadr... (Illustration: Janet Hamlin, PC)

Agrandir

Omar Khadr

Illustration: Janet Hamlin, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
TORONTOOmar Khadr

Un certificat de défaut a été émis dans une poursuite civile déposée en Utah contre le Canadien Omar Khadr par la veuve d'un soldat des forces spéciales américaines et un autre qui a partiellement perdu la vue après l'explosion d'une grenade en Afghanistan, a appris La Presse Canadienne.

L'émission du certificat est la première étape vers l'obtention d'un jugement final qui pourrait valoir jusqu'à 134 millions $ US.

La procédure découle du fait qu'Omar Khadr, qui s'est fait signifier la poursuite en juin alors qu'il était incarcéré dans une prison en Alberta, n'y a pas donné suite. Et cela, même si des avocats qui sont censés le représenter ont demandé deux fois du temps supplémentaire pour le faire, démontrent des documents déposés à la cour.

Les avocats canadiens de Khadr avaient déclaré au préalable qu'ils avaient été dans l'impossibilité de trouver un avocat américain qui accepterait de le représenter gratuitement.

Les demandeurs peuvent maintenant demander au tribunal de rendre un jugement par défaut. Ou encore, ils pourraient demander à un juge en Utah d'entendre la cause.

Leurs avocats affirment ne pas encore avoir décidé quoi faire entre ces deux possibilités.

Dans leur poursuite, ils allèguent que Khadr, qui avait 15 ans au moment des faits, est responsable de la mort du sergent Christopher Speer et des blessures subies par le sergent Layne Morris en Afghanistan. La poursuite se base sur le fait que Khadr a plaidé coupable à cinq crimes de guerre devant une commission militaire américaine à Guantanamo Bay en octobre 2010, pour lesquels il a été condamné à huit années supplémentaires en prison.

Alors que Khadr est dans les faits sans le sou, il tente de poursuivre le gouvernement fédéral pour 20 millions $ pour des violations alléguées de ses droits par le personnel des services de sécurité canadiens pendant qu'il était détenu par les Américains.

Un jugement américain pourrait être entériné au Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer