Un organisme examinera l'arrestation d'aînés par la GRC

Un organisme indépendant enquêtera sur l'arrestation d'un couple de personnes... (Image tirée d'une vidéo)

Agrandir

Image tirée d'une vidéo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un organisme indépendant enquêtera sur l'arrestation d'un couple de personnes âgées par la GRC, dans la région de Vancouver, la semaine dernière.

Des vidéos diffusées sur l'internet montrent les images d'un policier traînant un vieil homme dans un escalier pendant qu'un autre agent passe les menottes à une femme âgée qui semble sur le point de tomber.

Richard Evans, le directeur général de la Commission civile d'examen et de traitement des plaintes relatives à la GRC, a indiqué que son organisme examinera si les policiers de la GRC de Coquitlam ont employé les bonnes méthodes. Il ne peut pas formuler des recommandations sur l'opportunité de déposer des accusations en vertu du code criminel ou du code déontologique.

Selon un communiqué de la GRC, des policiers sont intervenus mercredi à la suite d'un rapport indiquant que des participants d'une assemblée générale de locataires en étaient venus aux poings. Ils ont alors procédé à l'arrestation d'un vieux couple qui aurait refusé de quitter les lieux.

M. Evans a dit que la commission avait reçu plusieurs plaintes à ce sujet. Le président de l'organisme, Ian McPhail, a déclenché une enquête après avoir déterminé qu'elle était d'intérêt public.

La police municipale de New Westminster mènera elle aussi une enquête externe sur ces événements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer