Le fils de l'ex-consule à Miami de retour en cour en février

Marc Wabafiyebazu... (PHOTO MARSHA HALPER, ARCHIVES THE MIAMI HERALD/AP)

Agrandir

Marc Wabafiyebazu

PHOTO MARSHA HALPER, ARCHIVES THE MIAMI HERALD/AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Diana Mehta
La Presse Canadienne

Un adolescent canadien accusé dans une affaire de double meurtre en Floride, au cours de laquelle son frère aîné est mort, a vu les procédures contre lui être ajournées à l'année prochaine.

Marc Wabafiyebazu doit revenir devant le tribunal le 4 février.

Une source bien au fait des procédures a affirmé que ses avocats tentaient de négocier une entente sur plaidoyer, et que l'affaire était examinée par de hauts responsables au bureau du procureur général.

Le jeune de 15 ans, originaire d'Ottawa, est le fils de la diplomate de longue date, Roxanne Dubé, ex-consule générale du Canada à Miami.

Marc Wabafiyebazu a plaidé non coupable à une accusation de meurtre prémédité. Il est en détention dans un établissement pour adultes depuis le 30 mars, jour au cours duquel son frère plus âgé, Jean, 18 ans, et un autre adolescent sont morts.

La police allègue que Marc Wabafiyebazu a admis que son frère et lui-même avaient l'intention de piéger un trafiquant de drogues, mais que le vol à main armée a mal tourné.

Bien que la poursuite n'allègue pas que l'accusé ait ouvert le feu sur quelqu'un ou même menacé quiconque, la loi en Floride permet le dépôt d'une accusation de meurtre s'il a fait partie du vol à main armée ayant entraîné la mort de ces deux personnes.

Marc Wabafiyebazu risque d'écoper d'une peine de prison à perpétuité s'il est reconnu coupable.

Une entente sur plaidoyer qui impliquerait un camp d'entraînement militaire pourrait permettre à l'adolescent d'éviter une peine de prison importante.

Un camp d'entraînement militaire est un programme de quatre mois dans le cadre duquel les participants font des exercices physiques et assistent à des cours de formation générale six jours par semaine, et cela se ferait dans une prison avec d'autres mineurs.

Si l'adolescent complète le camp avec succès, il devra probablement travailler pendant deux mois, par exemple dans un entrepôt ou pour une entreprise de construction, avant de pouvoir retourner auprès de sa mère, Roxanne Dubé, dans des conditions ressemblant à celles d'une probation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer