Avocate retardataire: le Barreau ouvre une enquête

Une avocate qui tarde à rendre les décisions dont elle est responsable en tant... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une avocate qui tarde à rendre les décisions dont elle est responsable en tant qu'ex-présidente de plusieurs conseils de discipline pourrait bien goûter à sa propre médecine: son propre ordre professionnel vient d'annoncer qu'il ouvrait une enquête sur la situation.

Le Barreau du Québec contredit ainsi la position de l'Office des professions du Québec, qui jurait jusqu'à la semaine dernière qu'il était «impossible» de loger une plainte disciplinaire contre Diane Larose.

«Je suis soucieux de la saine gestion en matière d'administration de la justice disciplinaire et comme il s'agit d'une membre de l'Ordre, nous nous devons d'agir devant ces délais inacceptables», a expliqué le bâtonnier du Québec, Bernard Synnott, via un communiqué.

«Une enquête a été ouverte par le Syndic du Barreau du Québec qui a convoqué Me Larose afin que celle-ci fournisse les explications nécessaires à l'enquête», continue le texte diffusé par le Barreau.

Diane Larose n'a pas ouvert un seul nouveau dossier depuis 2012, mais différents ordres professionnels attendent toujours sa décision dans 44 procédures. L'Ordre des infirmières attend depuis février 2009 le verdict de Me Larose concernant l'une de ses professionnelles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer