Mafia: un aspirant parrain abattu à Charlemagne

La première plainte concernait la photo du cadavre... (Photo: Stéphane Grégoire, Hebdos Rive Nord)

Agrandir

La première plainte concernait la photo du cadavre de Salvatore Montagna qui gisait dans la neige après son assassinat à Charlemagne, en novembre 2011.

Photo: Stéphane Grégoire, Hebdos Rive Nord

Salvatore Montagna, 40 ans, a été retrouvé inerte et ensanglanté sur la rive de la rivière L'Assomption, qu'il venait de traverser, vraisemblablement pour s'échapper du lieu du drame.

Le meurtre semble avoir été commis vers 10h. «Des gens ont appelé le 911 pour signaler qu'ils venaient de voir un homme tomber à l'eau, a expliqué le sergent Benoît Richard, relationniste de la Sûreté du Québec. Un voisin a raconté avoir entendu un coup de feu, mais l'autopsie prévue demain (aujourd'hui) révélera véritablement ce qui a causé sa mort.»

Les premiers policiers arrivés sur les lieux, du service de police de Repentigny, ont trouvé l'homme aux abords de la rivière. Ils ont tenté de faire des manoeuvres de réanimation, en vain. L'homme a ensuite été transporté à l'hôpital Pierre-Le Gardeur où son décès a été constaté. Lors du passage de La Presse, en matinée, des traces de sang étaient toujours visibles sur la neige de part et d'autre de la rivière. Un large périmètre de sécurité a également été érigé à l'entrée de l'île où s'entasse une vingtaine de maisons.

M. Richard n'est pas en mesure d'indiquer si l'homme était seul lorsqu'il a été atteint ou s'il était protégé par un garde du corps. Impossible de savoir, par ailleurs, pourquoi il se trouvait dans l'île Vaudry, dans un quartier résidentiel où il ne vivait pas.

En soirée, les policiers ont fouillé une résidence de l'île, mais n'avaient pas rencontré son propriétaire. «Nous essayons de déterminer ce qui aurait pu se passer à l'intérieur», a seulement dit M. Richard.

La Sûreté du Québec a ensuite confirmé plus tard jeudi soir que la victime est bien Salvatore Montagna, mais elle n'a pas pour l'instant de suspect dans cette affaire. La police de Repentigny a pour sa part indiqué qu'il s'agissait d'une fusillade.

Victime de son ambition?

Pour l'instant, la Sûreté du Québec affirme que le motif du crime est inconnu. Ce meurtre s'inscrit toutefois dans une longue lignée d'événements qui ont ébranlé le milieu interlope italien depuis 2009, qui a commencé avec la mort de Nicolo Rizzuto Jr, fils de l'ancien parrain de la mafia Nicolo Rizzuto, également assassiné un an plus tard. Il survient aussi peu de temps après l'attentat raté contre Raynald Desjardins, ancien proche du clan Rizzuto, à Laval.

Salvatore Montagna, dit Sal the Ironworker, est né à Montréal en 1971, mais a grandi en Sicile. Vers l'âge de 15 ans, il s'installe à New York, où il fondera, plus tard, une entreprise de métallurgie à Brooklyn, d'où son surnom. Au fil des années, il gravit les échelons de la mafia new-yorkaise. En 2006, il est promu chef suppléant de la célèbre famille Bonnano de New York (voir autre texte).

Trois ans plus tard, les autorités américaines décident de l'expulser du pays pour une affaire d'outrage au tribunal survenue en 2002, dans le cadre d'un procès où il faisait face à des accusations de pari illégal et de prêt usuraire. Montagna choisit alors de revenir à Montréal.

Depuis son retour dans la métropole, Montagna en menait large au sein des cercles mafieux. Son nom circulait par ailleurs comme l'un des possibles successeurs du parrain. Son ascension s'est abruptement terminée jeudi matin, dans les eaux glaciales de la rivière L'Assomption.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer