Un homme meurt «paisiblement» après avoir cru que Trump était destitué

Un Américain de 75 ans est mort «paisiblement» chez lui en Oregon, dans l'ouest... (ARCHIVES AP)

Agrandir

ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Un Américain de 75 ans est mort «paisiblement» chez lui en Oregon, dans l'ouest des États-Unis, rassuré par son ex-femme qui lui a fait croire que le président Donald Trump avait été destitué.

Michael Elliott est mort ce mois-ci après que Teresa Elliott, son ex-femme et meilleure amie, lui a annoncé la fausse nouvelle, selon son avis de décès publié dans le quotidien The Oregonian.

«Après avoir entendu ça, il a respiré une dernière fois, doucement, et sa vie terrestre s'est terminée», peut-on lire dans cette nécrologie au ton humoristique.

Teresa Elliott a confié à plusieurs médias que son ancien mari était horrifié par l'élection de Donald Trump et qu'elle lui a fait faussement croire qu'il avait été destitué afin qu'il meure heureux.

M. Elliott, né en Virginie et qui a par la suite déménagé sur la Côte ouest, adorait les voitures Porsche et le golf, et avait fait partie d'une équipe de basketball semi-professionnelle dont les membres faisaient des tournées dans le pays habillés en femmes.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer