Un ministre israélien suggère de déporter les chats errants

Un ministre israélien a créé une petite controverse en suggérant de déporter à... (PHOTO AFP)

Agrandir

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Jérusalem

Un ministre israélien a créé une petite controverse en suggérant de déporter à l'étranger des milliers de chats de ruelle qui errent dans les villes du pays.

Le quotidien Yediot Aharonot a publié une lettre, attribuée au ministre de l'Agriculture, dans laquelle Uri Ariel expose sa proposition.

Invoquant la loi juive qui interdit de maltraiter les animaux et des commandements de la Bible, il écarte la stérilisation des chats pour en réduire le nombre.

Le ministre Ariel est membre du parti sioniste religieux Foyer juif. Il est déjà bien connu pour son opposition farouche à toute reconnaissance d'un État palestinien.

La députée de l'opposition Tzipi Livni a publié sur sa page Facebook une photo où on la voit jouer avec un chat noir et blanc. «Pas question de demander un passeport étranger pour ce petit», écrit-elle.

Les défenseurs des droits des animaux ont dénoncé la suggestion du ministre de l'Agriculture.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer