Des passagers poussent leur avion gelé pour l'aider à décoller

Des passagers russes ont dû pousser leur avion pour qu'il puisse décoller, le... (Image tirée de YouTube)

Agrandir

Image tirée de YouTube

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Moscou

Des passagers russes ont dû pousser leur avion pour qu'il puisse décoller, le train d'atterrissage ayant gelé à cause des températures glaciales régnant sur l'aéroport de la petite ville d'Igarka, en Sibérie Occidentale, au-delà du cercle Arctique.

Le système de freinage de l'avion Tupolev 134 a gelé mardi, et le remorqueur n'a pas pu tirer l'avion jusqu'à la piste de décollage, a indiqué mercredi le Parquet général de Russie.

«Les passagers à bord sont descendus de l'avion et ont commencé à le pousser sur la piste», a précisé dans un communiqué la division chargée des transports au Parquet général.

Dans une vidéo filmée par l'un des passagers et postée sur internet, on aperçoit une vingtaine d'hommes, emmitouflés dans d'épais manteaux, pousser dans une apparente bonne humeur le Tupolev 134 sur la piste, large étendue de glace alors que le soleil commence à se coucher.




«Allons-y!», «Tout le monde veut aller à la maison», crient-ils, alors que les températures ont atteint mardi -52° Celsius à Igarka.

L'avion, qui appartient à la compagnie Katekavia et qui transportait au total 81 personnes, a rejoint Krasnoïarsk, à près de trois heures de vol dans le centre de la Sibérie, sans grand retard.

Selon le directeur technique de Katekavia, Vladimir Artiomenko, cité par des médias russes, l'incident pouvait être dû à l'inexpérience du conducteur du remorqueur qui n'a pas pensé à mettre des chaînes sur les roues pour pouvoir avancer facilement.

Parmi d'autres raisons ont été évoquées le givrage de la piste ou encore un mauvais graissage du train d'atterrissage.

La Sibérie est une des régions les plus froides en Russie en hiver, et les vols n'y sont annulés que quand les températures baissent à -54°, a raconté un ouvrier de l'aéroport d'Igarka au quotidien populaire Komsomolskaïa pravda.

«Les Sibériens sont si forts que pousser un avion gelé pour eux, c'est rien», a commenté le journal.

Pour sa part, le directeur de l'aéroport, Maxime Aksionov, a estimé que les passagers n'avaient poussé l'avion que pour s'amuser et faire de bons selfies.

«Le plus probablement, les passagers de l'avion - des ouvriers pétroliers - ont décidé de faire une sorte de selfie. C'était une bonne plaisanterie et cela a eu du succès sur internet», a déclaré M. Aksionov à l'agence officielle TASS.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer