Un mystérieux clown fait trembler une ville britannique

Ce clown amateur de Stephen King se tient... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Ce clown amateur de Stephen King se tient immobile et fixe les passants qui circulent la nuit.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Londres

Un mystérieux clown, sosie du personnage maléfique du film tiré du roman Ça de Stephen King, fait trembler les habitants de Northampton, dans le centre de l'Angleterre, et est devenu une star sur Facebook avec plus de 147 000 admirateurs.

Visage peint en blanc, lèvres rouges, cheveux hirsutes oranges, salopette écossaise et haut jaune, un bouquet de fleurs à la main, ce clown se tient immobile et fixe les passants qui circulent, la nuit, dans cette ville de 200 000 habitants, capitale de la chaussure britannique, située à une centaine de kilomètres au nord de Londres.

«Il y a effectivement eu un personnage habillé en clown qui a surgi à plusieurs reprises dans Northampton», a confirmé à l'AFP Les Marriott, le maire de la ville, précisant n'avoir eu connaissance d'aucune plainte des habitants.

Ce clown amateur de Stephen King et qui souhaite conserver l'anonymat, a simplement déclaré avoir eu envie «d'amuser les gens», dans une interview au journal local The Northampton Herald and Post.

«La plupart des gens apprécient d'être un peu effrayés, il peuvent en rire ensuite. C'est comme regarder un film d'horreur», a-t-il dit dans cette unique interview.

Il a ajouté qu'il comptait poursuivre ses apparitions nocturnes dans la ville «tant que ça suscitera l'intérêt des gens», envisageant même d'instituer une journée du clown chaque semaine.

Sur la page Facebook qu'il a créée le 13 septembre et qui compte vendredi plus de 147 000 «j'aime» d'amateurs, il fait son autopromotion, diffusant des photos de ses apparitions nocturnes, et signant ses publications d'un «Beep, Beep» similaire au terrifiant personnage tueur d'enfants de Stephen King.

«Trop de haine, pas assez d'amour. Non, je n'ai pas de couteau sur moi! Ce sont juste des rumeurs stupides propagées par des idiots!», écrit-il en réaction à des commentaires négatifs publiés sur la page.

Sur l'un de ses commentaires, il précise également: «si ce que je fais indispose trop les gens, je serai obligé d'arrêter».

Le best-seller Ça de Stephen King (It en anglais), publié en 1986, raconte la lutte de sept enfants devenus adultes face à une entité maléfique qui prend la forme des peurs de ses victimes, et s'incarne le plus souvent en clown.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer