Il sous-traite son travail en Chine et passe ses journées sur internet

«Bob» était l'ingénieur informatique le plus apprécié de son entreprise aux... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Partager

Agence France-Presse
San Francisco

«Bob» était l'ingénieur informatique le plus apprécié de son entreprise aux États-Unis, travaillait bien et terminait toujours à l'heure... sauf que Bob sous-traitait son travail à une entreprise chinoise pendant qu'il passait ses journées à surfer sur internet.

Le cas de Bob a été découvert l'an dernier par une équipe de sécurité de l'opérateur américain de télécommunications Verizon, qui a raconté sur son blogue cette histoire, la «plus incroyable» de mémoire d'enquêteur.

Ni le nom de l'employé ni celui de son entreprise n'ont été dévoilés.

Verizon a commencé à enquêter sur une mystérieuse connexion sécurisée qui venait de Chine vers le réseau interne d'une entreprise basée aux États-Unis.

Mais l'opérateur n'a pas découvert de manoeuvres d'espionnage industriel: à la place, ses enquêteurs ont trouvé un salarié qui passait ses journées à faire semblant de travailler à son bureau pendant qu'une société chinoise accomplissait sa tâche en échange d'une petite partie de son salaire.

Selon Andrew Valentine, qui a publié cette histoire sur le blogue Verizon RISK Team, Bob pourrait avoir eu également recours aux services d'autres entreprises pour faire accomplir son travail.

«Au final, il apparaît qu'il gagnait plusieurs centaines de milliers de dollars par an et qu'il ne payait que 50 000 dollars à la société chinoise de conseil qu'il mettait à contribution», a expliqué M. Valentine.

«Mais le meilleur, c'est que toutes ces dernières années, cet employé a reçu des compliments pour son travail. Ses rapports étaient propres, bien écrits et remis à temps», a ajouté l'expert.

Il était même décrit comme «le meilleur développeur de l'immeuble».

La journée au bureau typique de Bob commençait par un peu de surf sur le réseau communautaire Reddit et une séance de visionnage de vidéos de chats avant d'aller déjeuner.

L'après-midi était consacré au site de commerce en ligne eBay, à Facebook et LinkedIn. Bob terminait sa journée avec un petit courriel à ses supérieurs pour les informer de l'avancement de ses projets.

Verizon n'a pas donné de précisions sur cet homme, un tranquille père de famille âgé d'une quarantaine d'années, employé de longue date dans sa société.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer