• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Un rabbin aide la police à épingler des voleurs de synagogues 

Un rabbin aide la police à épingler des voleurs de synagogues

Le rabbin Yisroel Bernath a décidé de publier... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse)

Agrandir

Le rabbin Yisroel Bernath a décidé de publier les images des cambriolages de ses caméras de surveillance sur sa page Facebook, en demandant l'aide de la communauté pour identifier les voleurs.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En mobilisant sa communauté grâce aux réseaux sociaux, un rabbin astucieux du quartier Notre-Dame-de-Grâce a aidé la police à épingler jeudi deux suspects accusés d'une série de cambriolages dans des synagogues montréalaises.

« Ça montre l'impact des médias sociaux », s'est exclamé vendredi le rabbin Yisroel Bernath, du centre Chabad NDG, visiblement très heureux du dénouement de l'affaire.

Depuis la fin de septembre, au moins quatre cambriolages avaient été répertoriés par le SPVM dans des lieux de culte juifs montréalais, selon des documents déposés à la cour.

Le 24 septembre, c'était la synagogue de l'avenue de Courtrai, près de l'autoroute Décarie, qui avait vu ses portes brisées par des voleurs. Quelques dizaines de dollars et un enregistreur DVD avaient été subtilisés.

Moins d'une semaine plus tard, le 30 septembre, c'était au tour de la synagogue du chemin Kildare, à Côte-Saint-Luc, d'être la cible de malfaiteurs. Quelques centaines de dollars et une console de jeu PlayStation 4 ont disparu.

Le 7 octobre, des voleurs ont dérobé l'argent de la caisse du centre du rabbin Bernath. « Nous avons tout vu sur les caméras de surveillance. Ils avaient des outils, ils ont passé trois heures à essayer d'entrer et ils ont fait beaucoup de dommages. Ensuite, ils ont brisé une boîte de dons qui avait été fabriquée spécialement par un artisan et qui était centrale pour notre communauté », raconte le religieux. Le produit de la quête a disparu.

Le lendemain, c'était la synagogue Ahvath Israël, avenue Van Horne, qui se faisait dévaliser. Chaque fois, des outils étaient utilisés selon un modus operandi similaire.

Des images des vols

Le rabbin Bernath a alors décidé de publier des images de ses caméras de surveillance sur sa page Facebook, en demandant l'aide de la communauté pour identifier les voleurs. « J'ai 4500 amis Facebook », souligne-t-il.

« En moins de cinq minutes, quelqu'un avait identifié une des personnes. Même la police était surprise », raconte-t-il.

Le SPVM a utilisé l'information pour son enquête et retrouvé un présumé complice.

Vendredi, Frederick Carreras, 36 ans, de Mont-Royal, et Simon Shikman, dit Shimy, 31 ans, de l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, ont été accusés de dizaines de chefs d'accusation relatifs aux vols et à la possession d'outils de cambriolage.

Les enquêteurs de la région Ouest de la police de Montréal tenteront maintenant de déterminer s'ils peuvent être reliés à d'autres événements. « Je crois qu'il y a eu d'autres événements, selon ce que j'ai entendu dire après ma publication sur Facebook, et ce n'est pas tout le monde qui a porté plainte », affirme le rabbin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer