Le Club Méditerranée inaugurait mardi en Chine son premier village de vacances dans la station de ski de Yabuli, dans le but de se développer sur ce marché et d'attirer des clients sur ses sites à l'étranger, a déclaré à l'AFP un responsable de la société.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Yabuli est une station de montagne et l'un des plus grands domaines skiables de Chine, avec 18 pistes.

Malgré des températures hivernales qui tombent régulièrement en-dessous de -30°C dans cette région de moyenne montagne, le Club Med mise pour réussir sur l'attrait de ses cours de ski ainsi que sur une large gamme d'activités d'intérieur. Certaines sont plus particulièrement ciblées pour une clientèle asiatique, comme le karaoké ou le mah-jong, selon un communiqué du Club Med.

D'une capacité d'accueil de 283 chambres, le village de Yabuli est pour le Club Med la première étape d'un projet d'expansion en Chine qui prévoit la création de quatre autres villages et 200 000 clients à l'horizon 2015, avec l'appui de son partenaire chinois Fosun, qui détient près de 10% de son capital.

Le Club Med compte aussi sur sa présence en Chine pour mieux attirer les Chinois aisés dans ses villages à travers le monde.

Quelque 32 000 Chinois de Chine continentale ont déjà fréquenté des villages du Club cette année. Ils étaient même 60 000 en y ajoutant les estivants originaires de Hong Kong et de Taïwan. Cette clientèle a dépensé en moyenne 154 euros (205 dollars CAN) par jour et par personne, soit 20% de plus que la moyenne mondiale, a indiqué à l'AFP Thierry Orsoni, directeur de la communication de l'entreprise.