Fermez les yeux et imaginez le paradis. Vous pensez à une île déserte, à des cocotiers à profusion et à une mer cristalline? Les Seychelles répondent à cette description.

Anne Marie Parent LE SOLEIL

Composé de 115 îles de granit et de corail, l'archipel des Seychelles baigne dans l'océan Indien, à l'est de l'Afrique. Ses plages désertes sont magnifiques. Elles sont bordées de cocotiers et de rochers de granit aux formes étranges. Ce sont justement ces derniers qui m'ont le plus frappée. Car du sable blanc, des palmiers et de l'eau turquoise, on en trouve partout dans les Caraïbes. Mais ce granit n'a pas subi l'ère de la glaciation et n'est pas du tout érodé, comme en Amérique. Les rochers semblent alors sortir tout droit... de la Lune. Cela ajoute une touche de «bout du monde» au décor seychellois.

 

À l'arrivée aux Seychelles, l'image paradisiaque des îlots entourés par la mer turquoise apparaît comme une promesse de bonheur. Enfin, nous y voici...

L'avion atterrit sur l'île de Mahé, près de la capitale, Victoria. Très britannique, la plus petite capitale du monde ne compte qu'un seul feu de circulation et une réplique du Big Ben, la célèbre tour-horloge londonienne. Ces deux «attractions» les plus photographiées de la ville se trouvent au coin de l'avenue de l'Indépendance et de la rue Albert.

De plus en plus de touristes recherchant l'aspect sauvage et paradisiaque des îles ne demeurent pas à Mahé, la plus grande des îles, où vit 90 % de la population (80 000 des 84 000 habitants des Seychelles). Elle est la moins charmante, car on y trouve beaucoup de voitures, d'entreprises... et les rues ne sont pas très propres.

Toutefois, quelques attraits touristiques valent le passage à Mahé, notamment le Parc marin national de Sainte-Anne, un des premiers de ce genre dans l'océan Indien, à 4 km de la côte. Nous y avons fait une excursion en bateau jusqu'à l'île au Cerf et de la plongée en apnée pour admirer les poissons multicolores au-dessus d'une barrière de corail, puis nous avons mangé au restaurant Kapok Tree (délicieux repas traditionnel créole).

Faisant également partie du Parc marin, l'île Longue (Long Island) représente l'image parfaite d'une île déserte : plages de sable fin, cocotiers interminables (certains mesurant 90 mètres)...

Mais cette quiétude ne restera plus secrète puisque la chaîne d'hôtels Shangri-La Resort and Spa y ouvrira un établissement en 2011. L'île deviendra alors exclusivement accessible aux touristes logeant à cette enseigne.

Nature et écotourisme

Pays au climat équatorial attirant bon nombre d'ornithologues, de botanistes et de passionnés d'animaux, les Seychelles sont un des rares endroits sur la planète où vivent encore des tortues géantes. Quant à sa flore d'une incroyable diversité, on l'admire à l'état naturel dans la vallée de Mai, au Parc national de Praslin. Ce site du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1983 est considéré comme un «jardin botanique à ciel ouvert» et même comme le «jardin d'Éden original».

On y trouve un arbre unique, car il ne pousse nulle part ailleurs : le cocotier de mer, dont le fruit vert contient la graine la plus grosse au monde (jusqu'à 20 kg), une noix de coco double (en forme de... postérieur), surnommée «coco-fesse». Cet emblème du pays apparaît sur les pièces de cinq roupies seychelloises. Attendez de voir la «fleur» de ce fruit, pour rester dans la thématique «suggestive» : les inflorescences mâles (disposition des tiges portant les fleurs) ont une forme phallique!

La randonnée dans ce parc nous fait sentir tout petits, parmi les arbres immenses. On voit à peine le ciel bleu tellement ils sont grands! Par exemple, le cocotier de mer peut mesurer 14 mètres de hauteur et ses feuilles, s'étendre sur six mètres de largeur. Outre cet arbre au fruit si particulier, la vallée de Mai abrite cinq autres palmiers endémiques (typiques du pays) ainsi que de nombreuses espèces d'animaux, dont le très rare perroquet noir des Seychelles.

Culture trilingue

Tout comme le Canada, les Seychelles ont d'abord été «découvertes» par les Français, en 1742, puis elles sont passées aux mains des Anglais en 1814. Devenues indépendantes en 1976, elles ont conservé l'usage du français et de l'anglais, en plus d'une troisième langue parlée par tous : le créole seychellois, ou kreol. Le pays compte donc trois langues officielles. S'écrivant sans accent et au son, le kreol est fort amusant à lire : lasyet (l'assiette), oplezir (au plaisir), zerof (clou de girofle), animasyon dan la vil (animation dans la ville)...

Partout, si on s'adresse aux Seychellois en français, ils nous répondent dans notre langue. Rares sont ceux qui ne parlent qu'anglais (ou kreol), sauf les nouveaux arrivants d'origine indienne ou pakistanaise. Les noms des lieux, notamment les anses qui sont des repères géographiques par excellence, sonnent très français : Anse royale, Anse Étoile, Anse Boileau, Beau Vallon, Les Mamelles, La Misère... C'est tout à fait charmant!

Sur le plan de la musique, on observe deux tendances principales : une d'origine africaine (le moutia) et l'autre d'influence française... et irlandaise! Au temps de la colonisation, au XVIIIe siècle, la mode à la cour de France était aux rythmes irlandais et écossais, alors, la musique emmenée aux Seychelles reflète ces airs de contredanses et de gigues, avec des violoneux qui jouent à s'y méprendre de la musique... à la québécoise!

Le Festival créole des Seychelles donne rendez-vous aux Créoles du monde entier - et aux touristes, bien entendu - tous les ans à la fin octobre, pour célébrer leur «créolitude» dans un grand festival de danse, de chant, de poésie, de théâtre, de gastronomie et de traditions, comme les mariages créoles. En 2010, le Festival célébrera ses 25 ans.

Haut de gamme

Il faut le dire, les Seychelles sont très chères. C'est un choix du gouvernement : on aspire à ne recevoir que des touristes de luxe. L'hébergement à petit budget est très rare et le camping est interdit.

L'endroit qui nous a offert le meilleur rapport qualité-prix était l'hôtel du Café des arts, faisant maintenant partie de l'hôtel Le Duc de Praslin, à 50 mètres de la plage Côte d'Or, à l'Anse Volbert. Cet établissement hôtelier compte deux restaurants, dont le Café des arts, directement sur la plage (l'une des meilleures cuisines de fruits de mer des Seychelles), et un jardin extraordinaire dénombrant une centaine de variétés d'orchidées. Il est situé à environ 4 km de la vallée de Mai et d'une des plus belles plages de l'île de Praslin, à l'Anse Lazio. www.leduc-seychelles.com

Pour trouver des hôtels moins chers, consultez la section Hébergement du Conseil national du tourisme des Seychelles. Ou demandez à votre agent de voyages qu'il vous présente les forfaits (avion-hôtel) des voyagistes couvrant cette destination, notamment Exotik Tours, Tours Chanteclerc, Voyages Cassis...

 

Parent, Anne MarieDes plages à la page

On compte 44 plages aux Seychelles, mais attention, elles ne sont pas toutes propices à la baignade. Des courants forts rendent la saucette dangereuse à certains endroits, comme à Grand'Anse (sur l'île de La Digue), où des panneaux indiquent bien qu'on ne doit pas se baigner là. Cependant, la voile y est à l'honneur!

Toujours à La Digue, l'Anse Source d'Argent serait la plage la plus photographiée au monde. Ses énormes blocs de granit difformes et son sable blanc, doux comme de la farine, font contraste avec la mer, d'un turquoise clair à faire rêver...

Protégée par un récif, l'eau est peu profonde et sans remous, la rendant très sûre pour la baignade et la plongée en apnée (avec masque et tuba). C'est la plage préférée des familles! On y accède par l'entrée du Domaine de l'Union au coût de 5 $US par personne.

 

À savoir

Quand y aller

Les Seychelles profitant d'un climat chaud et tropical à l'année, on les visite en toute saison. Mais, en particulier, pour la plongée sous-marine (avec bouteille) : de mars à mai et de septembre à novembre (en apnée : à l'année). Pour l'observation des oiseaux : avril (période de reproduction), de mai à septembre (nidification des sternes) et octobre (migration). Pour la voile, la planche à voile et le surf : de mai à septembre.

S'y rendre

La meilleure façon est de passer par Paris ou Londres. Air Seychelles, affiliée à Air France, nous a conduits directement de Paris à Mahé en un peu moins de 10 heures.

Informations

Conseil national du tourisme des Seychelles : www.seychelles.travel/fr ou, par courriel : info@seychelles.com