L'entrée en service du train de luxe vers le Tibet, dans l'ouest de la Chine, a été reportée pour la deuxième fois en un an, en raison de la situation économique mondiale et non de tensions politiques dans la région himalayenne, a affirmé lundi l'opérateur.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'entrée en service de ce train de très grand luxe était attendue pour septembre dernier puis pour avril prochain, mais l'opérateur, Tangula Luxury Trains, a indiqué qu'elle n'aurait pas lieu avant le printemps 2010.

«Cette décision a été prise à la lumière du climat économique actuel», a déclaré un porte-parole à l'AFP, «c'est une décision économique».

Cette responsable a nié que le report soit lié à la situation politique au Tibet, où la sécurité a été renforcée dernièrement dans la crainte de troubles pour une série d'anniversaires sensibles et vers lequel les autorités ont freiné les voyages d'étrangers, selon des tours-opérateurs.

La semaine dernière était celle du cinquantième anniversaire d'une révolte de Tibétains contre la domination chinoise, durement réprimée par Pékin, et le premier anniversaire des émeutes meurtrières du 14 mars 2008 à Lhassa, la capitale de la Région autonome.

«Tangula est une initiative non-politique et nous ne prenons donc pas position sur ces questions», a souligné le porte-parole.

Le chemin de fer reliant Pékin à Lhassa est en activité depuis juillet 2006, date à laquelle a été achevé le tronçon entre la province du Qinghai et le Tibet.