(Hanoï) Vietnam Airlines est devenue la première compagnie aérienne nationale à obtenir une licence pour voler directement vers les États-Unis, a appris jeudi l’AFP auprès de la compagnie aérienne et du régulateur.

Agence France-Presse

Le transporteur a obtenu une licence pour des vols depuis Hanoi et Ho Chi Minh vers Los Angeles, San Francisco, New York, Seattle et Dallas, selon un document du Département américain des transports obtenu par l’AFP. La compagnie sera également autorisée à desservir Vancouver, Montréal et Toronto au Canada, ajoute ce document.

L’autorisation, délivrée le 26 août, couvre le « transport aérien de personnes, de biens et du courrier » entre les villes vietnamiennes et nord-américaines. Vietnam Airlines a confirmé jeudi avoir obtenu ce feu vert, mais sans préciser quand la liaison sera inaugurée.

En février, l’autorité de l’aviation civile américaine (FAA) avait accordé au Vietnam la note « catégorie 1 », ce qui signifie que les compagnies aériennes du pays peuvent desservir les États-Unis, ouvrant la voie à l’obtention de licence de vol.

Au Vietnam, en raison de l’essor de la classe moyenne, les vols intérieurs et régionaux sont en pleine croissance, et les compagnies espèrent que les vols vers les voyages aux États-Unis vont connaître le même succès.

Bamboo Airways, une nouvelle compagnie vietnamienne, a annoncé son intention de desservir également les États-Unis d’ici la fin de l’année, tandis que la compagnie à rabais VietJet a également fait part de son intérêt.

Le secteur aérien a explosé ces dernières années au Vietnam, le nombre de passagers passant de 25 millions en 2012 à 62 millions l’an dernier. Le nombre de touristes en provenance des États-Unis a également augmenté, bondissant de près de 60 % au cours des cinq dernières années.

Sur le marché américain, Vietnam Airlines sera toutefois en concurrence frontale avec des transporteurs déjà bien établis à Taiwan, en Corée du Sud et en Chine, a relevé Greg Waldron, analyste chez Flightglobal.

Les problèmes de visas pourraient également créer des obstacles — les voyageurs américains et vietnamiens ayant besoin d’un permis d’entrée pour voyager — ainsi que le coût élevé des vols long-courriers.

L’année dernière, Singapore Airlines a inauguré le plus long vol direct au monde à destination de Newark (New Jersey), soit 19 heures et 15 290 kilomètres.