Combien de pays au monde offrent la possibilité de faire une expédition dans le désert, de visiter une cité romaine antique, de flotter sur la mer Morte et d’admirer l’une des plus grandes constructions humaines de l’histoire, Pétra ? La réponse : un seul. La Jordanie.

Samuel Larochelle Samuel Larochelle
Collaboration spéciale

Comme Indiana Jones

Dans La dernière croisade, l’archéologue interprété par Harrison Ford foule le sol de Pétra, une merveille qui figure au sommet des expériences de voyageurs les plus mémorables. À quelques pas du village bédouin de Wadi Musa et à quelques heures d’autobus d’Amman, la cité construite par les Nabatéens est faite de trois kilomètres de splendeurs qu’on pourrait décrire comme des devantures de châteaux sculptées à même les montagnes. Malgré sa popularité auprès des touristes, Pétra est suffisamment vaste pour que tout le monde respire sans problème. On vous conseille néanmoins de consacrer deux jours à votre visite.

Débutez par quelques heures de marche, en plein jour, pour profiter de 90 % du site et réservez l’ascension des 800 marches taillées dans le roc vers le monastère au lendemain, à l’ouverture du site vers 6 h. Mieux encore : rendez-vous directement à la sortie du site, près d’un autre village bédouin, Uum Sayhoun, pour accéder rapidement à la base des marches, afin de grimper en solitaire et d’observer l’une des plus belles réalisations humaines… sans humains autour de vous. Malgré la fatigue et la chaleur, de grâce, n’ayez pas recours aux chameaux et aux ânes : la plupart sont maltraités et épuisés.

Du sable à perte de vue

PHOTO THOMAS COEX, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Une expédition dans le désert du Wadi Rum, c’est l’occasion de réanimer votre cœur d’enfant, de vous connecter à ce sentiment d’immensité qui vous entoure, de grimper sur d’immenses rochers pour admirer une vue à laquelle vous rêviez depuis toujours et de développer votre lâcher-prise.

Une expédition dans le désert du Wadi Rum, c’est l’occasion de réanimer votre cœur d’enfant, de vous connecter à ce sentiment d’immensité qui vous entoure, de grimper sur d’immenses rochers pour admirer une vue à laquelle vous rêviez depuis toujours et de développer votre lâcher-prise, si votre véhicule tout-terrain s’enlise dans le sable pendant 20 minutes. Non, vous ne mourrez pas dans le désert. Vous aurez confiance en votre guide, vous rigolerez un coup et vous repartirez pendant des heures à sillonner les montagnes et les routes de sable. Vous pourriez même réserver une hutte – très confortable – pour une nuit sous les étoiles, avec souper et petit déjeuner inclus.

La capitale

PHOTO KHALIL MAZRAAWI, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Impossible de rester indifférent au gigantesque théâtre antique fait de pierres et de colonnes majestueuses, au centre-ville d’Amman.

Une ou deux journées suffisent amplement pour découvrir Amman, cette mégapole polluée et surpeuplée qui mérite néanmoins votre attention. En effet, impossible de rester indifférent au gigantesque théâtre antique fait de pierres et de colonnes majestueuses, au centre-ville. Quelques pas plus loin et plus haut, vous aurez le bonheur de découvrir la citadelle, l’Église orthodoxe, les ruines du temple d’Hercule et une vue panoramique sur la ville en entier. Surtout, ne manquez pas la chance de découvrir les méandres du vieux souk et de mettre à profit vos aptitudes de négociateur pour acheter des friandises locales, des vêtements, des produits de beauté ou… des animaux vivants. Si vous voulez vous reposer et vous mettre à l’abri du soleil, faites un arrêt au café Jafra : sa déco, sa musique et ses odeurs de chicha vous rappelleront comme il fait bon, en cet instant, d’être loin de tout ce que vous connaissez.

Journée à la mer Morte

PHOTO GETTY IMAGES

La mer Morte en Jordanie

Des voyageurs affirment que le versant israélien de la mer Morte est plus intéressant, mais qu’importe : vous aurez l’occasion pour la première fois de votre vie de flotter sur l’eau ! Si vous n’avez pas acheté un tour organisé hors de prix, vous pouvez vous y rendre à moindre coût avec la compagnie Jett Bus à partir d’Amman et payer un accès à un hôtel, afin de vous enduire de boue (la plante de vos pieds vous remerciera de les protéger du sable TRÈS chaud), de flotter, de profiter des piscines et du buffet. Il n’y a pas d’accès à une plage publique.

Cité romaine

PHOTO GETTY IMAGES

Il faut au minimum 120 minutes pour faire le tour de Jerash, de ses longs couloirs parsemés de colonnes, de ses temples et de son Colisée.

Quand vous lirez qu’il faut au moins deux heures pour visiter les ruines de la cité romaine de Jerash, certains d’entre vous sourcilleront. Pourtant, il faut au minimum 120 minutes pour faire le tour de cette ancienne ville, de ses longs couloirs parsemés de colonnes, de ses temples et de son Colisée. Par ailleurs, lorsque vous franchirez les couloirs de petites boutiques souvenirs pour y accéder, vous serez peut-être mal à l’aise d’avoir à décliner autant de propositions. Mais si vous n’avez pas de chapeau, de parapluie ou d’ombrelle, ne refusez surtout pas le foulard que les vendeurs vous installeront, façon locale, sur le coco. Une insolation est si vite arrivée…