(Hong Kong) Hong Kong et Singapour ont annoncé jeudi un accord de principe pour former ensemble une « bulle » qui permettrait à leurs résidents de voyager librement, sans quarantaine, entre les deux villes, à condition de présenter un test négatif au coronavirus.

Agence France-Presse

Les deux territoires ont diffusé un communiqué commun affirmant que cet accord pourrait être mis en œuvre dans les prochaines semaines.

« Cet accord permettra de relancer les voyages aériens transfrontaliers entre ces deux plaques tournantes du trafic aérien, d’une manière sûre et progressive », a indiqué le gouvernement hongkongais.

« Nos deux villes ont une incidence limitée de cas de COVID-19 et ont mis des mécanismes solides pour gérer et contrôler la COVID-19 », a déclaré le ministre singapourien des Transports Ong Ye Kung.

L’annonce a été accueillie jeudi après-midi à la Bourse de Hong Kong par une hausse de 7 % de l’action de Cathay Pacific qui, à l’instar de toutes les compagnies aériennes, a été plombée par la pandémie.

Singapore Airlines progressait plus modérément de 1,15 %.

Le communiqué précise qu’il n’y aura aucune restriction au type de voyage autorisé, ce qui signifie que la bulle permettra la circulation des touristes comme des personnes en voyage professionnel.

Ils devront présenter un test négatif au coronavirus et voyageront sur des vols dédiés qui ne seront pas autorisés aux passagers en transit.

Au sein de la bulle, les voyageurs n’auront pas de quarantaine à observer en arrivant à Singapour ou Hong Kong.