(Sydney) Félix Auger-Aliassime a largement contribué à maintenir les espoirs du Canada en vie à la Coupe ATP.

Mis à jour le 4 janvier
La Presse Canadienne

Le Québécois de 21 ans a d’abord inscrit une victoire en simple contre le Britannique Cameron Norrie. Puis il a uni ses efforts à ceux de Denis Shapovalov en double pour vaincre Jamie Murray et Joe Salisbury 6-4, 6-1 et offrir une victoire de 2-1 au Canada dans le groupe C de cette compétition pour équipes.

Ce résultat signifie que les quatre équipes du groupe C présentent une fiche de 1-1 avant les dernières confrontations de groupes, jeudi.

Le duo a remporté 82 % (27 en 33) de leurs points avec leur première balle de service et il a fait une démonstration de puissance pour sceller sa victoire en 70 minutes.

Le Canada affrontera l’Allemagne à son dernier match du Groupe C, tandis que la Grande-Bretagne fera face aux États-Unis.

Plus tôt, Auger-Aliassime a redonné de l’espoir à l’équipe canadienne, en disposant en simple de Norrie 7-6 (4), 6-3 et créant l’égalité 1-1.

PHOTO MARK BAKER, ASSOCIATED PRESS

Félix Auger-Aliassime célèbre après avoir inscrit une victoire en simple contre le Britannique Cameron Norrie.

Après la défaite du Canada contre les États-Unis à son premier match et la défaite de Shapovalov contre Daniel Evans plus tôt mardi, le Canada était sous la menace de l’élimination de la phase éliminatoire si Auger-Aliassime ne parvenait pas à vaincre Norrie.

Malgré la pression, Auger-Aliassime, no 11 mondial, qui en est à sa deuxième présence à la Coupe ATP, a relevé avec brio le défi en frappant des coups droits lourds et puissants, obligeant Norrie à demeurer derrière la ligne de fond. Il a triomphé à l’issue d’un match qui a duré une heure et 59 minutes.

« Je suis content, a affirmé Auger-Aliassime lors de son entrevue sur le terrain. Contre un joueur comme Cam, qui joue très bien, vous essayez de trouver un moyen de gagner et la chose la plus importante à la fin de la journée est la victoire. Je suis heureux de garder l’équipe en vie, mais le travail n’est pas terminé. »

Auger-Aliassime a totalisé 18 coups gagnants à la première manche, mais il a dû se montrer patient. Norrie a en effet sauvé sept balles de set, dont quatre au bris d’égalité, avant qu’Auger-Aliassime ne parvienne à s’assurer la manche grâce à un smash.

Il a continué à jouer de manière agressive au deuxième set alors qu’il a dominé Norrie depuis la ligne de fond. Auger-Aliassime a réussi deux bris à la deuxième manche pour offrir au Canada sa première victoire du tournoi.

Lors du premier match, Evans a continué son bon travail au sein de l’équipe britannique à la Coupe ATP, disposant de Shapovalov 6-4, 6-4 pour poursuivre son début de saison parfait et donner son pays une avance de 1-0.

Le joueur de 31 ans, qui a remporté des victoires décisives en simple et en double contre l’Allemagne dimanche, a joué avec constance et a utilisé son revers coupé avec efficacité pour compliquer la tâche de Shapovalov.

« J’adore représenter mon pays, a reconnu Evans. C’est la meilleure chose que vous puissiez faire dans n’importe quel sport à mon avis. C’est incroyable d’être ici avec des spectateurs, d’avoir tous ces gens qui crient, ça a été génial. »

Celui qui occupe le 25e rang au classement détient désormais un palmarès de 5-1 en simple en Coupe ATP et mène Shapovalov 2-1 dans leur confrontation.

Les Russes dominants

Dans les autres matchs à l’affiche, Daniil Medvedev et Roman Safiullin ont remporté leurs matchs de simple avant de s’associer pour remporter le double et offrir à la Russie, championne en titre, une victoire contre l’Australie et la première place du groupe B.

PHOTO ASANKA BRENDON RATNAYAKE, REUTERS

Daniil Medvedev

La Russie a une fiche de 2-0 dans le tournoi, mais doit encore vaincre l’Italie, jeudi, lors d’un match revanche entre les finalistes de l’année dernière pour s’assurer sa présence en demi-finales.

Safiullin a ouvert la séance de soirée avec une victoire de 7-6 (6), 6-4 aux dépens de James Duckworth. Medvedev a défait Alex De Minaur 6-4, 6-2 pour assurer la victoire de la Russie avant le double.

« Nous nous battons lorsque nous jouons pour notre pays jusqu’au dernier point », a précisé Medvedev.

L’Italie a pour sa part rebondi après sa défaite contre l’Australie, dimanche, balayant la France. Jannik Sinner a disposé d’Arthur Rinderknech 6-3, 7-6 (3) et Matteo Berrettini a défait Ugo Humbert 6-4, 7-6 (6) en simple. .

Dans le groupe C, l’Allemagne a eu raison des États-Unis. Jan-Lennard Struff a fait face à 34 as mais il est parvenu à l’emporter 7-6 (7), 4-6, 7-5 contre John Isner, donnant l’avantage à l’Allemagne. Alexander Zverev a ensuite scellé la victoire de son équipe, à sa cinquième balle de match, disposant de Taylor Fritz 6-4, 6-4.

Isner et Fritz ont triomphé 6-0, 6-3 de Kevin Krawietz et Tim Puetz en double, ce qui a valu aux Américains un point qui pourrait s’avérer important pour déterminer les vainqueurs de groupe.

« C’est un bel effort de Jan pour battre John dans ces conditions… nous avions besoin de cette victoire, nous devions améliorer notre place au tableau, a mentionné Zverev. C’est le deuxième match de la saison. J’essaie toujours de m’adapter, mais je suis content de la façon dont les choses se passent. »

Les quatre vainqueurs de groupe du tournoi réunissant 16 équipes se qualifient pour les demi-finales vendredi et samedi, la finale étant prévue dimanche.