(Indian Wells) Kim Clijsters, qui tente à 38 ans un nouveau retour dans le tennis professionnel, a été éliminée dès son entrée en lice au WTA 1000 d’Indian Wells, jeudi.

Agence France-Presse

La Belge, ancienne N.1 mondiale et lauréate du tournoi californien en 2003 et 2005, a été battue par la Tchèque Katerina Siniakova (53e mondiale) 6-1, 2-6, 6-2, en une heure et 36 minutes.

Clijsters, qui avait réussi un premier retour tonitruant en 2009, après s’être arrêtée de jouer pendant deux ans, avec le gain des Internationaux des États—Unis — où elle a remporté trois (2005, 2009, 2010) de ses quatre Grands Chelems, le dernier à l’Open d’Australie 2011 —, connaît beaucoup plus de difficultés cette fois.

Entamé en 2020, ce deuxième retour après près de huit ans sans jouer, ne l’a pas encore replacée sur le chemin d’une victoire, puisqu’elle en est désormais à cinq revers en autant de matchs disputés.  

La Belge a bien montré du caractère face à Siniakova, en revenant à un set partout malgré une mauvaise entame. Mais son adversaire de 25 ans a été plus réaliste sur les points clés. Chacune a eu neuf balles de break, la Tchèque en convertissant six, et Clijsters trois.

Cette dernière a manqué simplement de compétition dans les jambes, malgré l’appui du public.  

« Je comprends ça, car moi aussi je l’aime beaucoup », d’ailleurs commenté Siniakova qui affrontera au prochain tour une autre ancienne N.1 mondiale, Angelique Kerber.