(Melbourne, Australie) Andy Murray a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 quelques jours avant de quitter le Royaume-Uni pour se rendre aux Internationaux de tennis d’Australie, et en conséquence sa participation est incertaine.

Ken Maguire Associated Press

Le détenteur de trois titres du Grand Chelem en carrière s’est placé en quarantaine chez lui à Londres et espère toujours être en mesure de participer au premier tournoi majeur de la campagne.

« Malheureusement, ça signifie qu’il ne pourra prendre un vol nolisé des organisateurs pour se rendre en Australie au cours des prochains jours afin de se soumettre à la quarantaine obligatoire en compagnie des autres joueurs, pouvait-on lire dans le communiqué des Internationaux d’Australie. Les amateurs australiens adorent Andy, et nous savons à quel point il aime jouer ici à Melbourne et à quel point il s’est entraîné afin d’être prêt à le faire. »

Murray a reçu une invitation pour le tableau principal des Internationaux d’Australie.

Ce tournoi a été repoussé de trois semaines à cause des restrictions sanitaires pour lutter contre le coronavirus, et doit se mettre en branle le 8 février. Les joueurs et les dirigeants doivent passer 14 jours en quarantaine dès leur arrivée sur le territoire australien.

Murray, cinq fois finaliste en Australie, s’est récemment retiré de l’Omnium de Delray Beach en Floride afin de « limiter les risques » d’être infecté par le virus lors d’un voyage international.

Même si le diagnostic positif menace sa participation aux Internationaux d’Australie, ça ne signifie pas qu’il sera absent.

Le joueur américain Tennys Sandgren a reçu une permission spéciale pour prendre un vol de Los Angeles à Melbourne, en dépit du fait qu’il a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 en novembre et de nouveau lundi.

En vertu du protocole élaboré avec les autorités sanitaires australiennes, tous les joueurs doivent présenter un test négatif avant de prendre leur vol en direction de l’Australie. De plus, ils pourraient devoir subi un nouveau test de dépistage à leur arrivée, et de manière quotidienne pendant leur quarantaine obligatoire de 14 jours.

Sandgren a reçu une permission spéciale après que les autorités sanitaires australiennes eurent analysé son cas.

Sa compatriote Madison Keys a reçu un diagnostic positif avant de se diriger vers l’Australie, et en conséquence elle est en quarantaine chez elle.

« Je suis très déçue de ne pouvoir jouer au cours des prochaines semaines après m’être entraînée très fort pendant la saison morte, et surtout sachant tous les efforts déployés par Tennis Australia et le circuit de la WTA pour présenter ces évènements », a écrit Keys sur Twitter.

Le premier contingent d’environ 1200 joueurs, entraîneurs, membres de l’entourage et dirigeants devait arriver en Australie jeudi.

Tennis Australia a mentionné jeudi que les joueurs qui ont déjà reçu un diagnostic positif à la COVID-19 doivent « fournir des informations médicales supplémentaires et spécifiques pour démontrer qu’ils ont récupéré et qu’ils ne sont plus contagieux ou qu’ils représentent un risque pour autrui. »

Murray a dégringolé au 123e échelon mondial après avoir été ralenti au cours des dernières années par des blessures et des opérations à une hanche.

L’Écossais âgé de 33 ans avait annoncé sa retraite à Melbourne il y a deux ans, avant de subir une deuxième série d’interventions chirurgicales pour prolonger sa carrière de tennisman professionnel.