(Brisbane) La dirigeante politique de l’État australien du Queensland a réaffirmé son engagement en faveur de l’organisation des Jeux olympiques de 2032, à Brisbane.

Associated Press

La première ministre de l’état, Annastacia Palaszczuk, a confirmé lundi, après une réunion avec le vice-président du Comité international olympique John Coates, qu’elle convoquerait un groupe de travail pour examiner cette candidature au début de l’année prochaine.

« C’est très important d’un point de vue de l’État du Queensland de regarder ce qui se passe avec les Jeux olympiques de Tokyo, dans un monde d’après COVID-19, a mentionné Palaszczuk. Espérons qu’avec les signes encourageants concernant un vaccin, les choses pourraient être très positives pour l’avenir. Nous sommes ici pour garder un esprit ouvert. »

Coates, qui est aussi président du Comité olympique australien, a déclaré que le premier ministre d’Australie, Scott Morrison, avait appuyé la candidature lors d’une rencontre avec le président du CIO, Thomas Bach, le mois dernier.

« Je crois qu’alors que la COVID-19 est largement sous contrôle dans ce pays, il est temps pour tout le monde de réaffirmer son engagement pour ces Jeux », a dit Coates, ajoutant que le CIO était en discussions préliminaires avec quatre candidatures potentielles.

La candidature du Queensland inclura des villes du sud-est de l’état et le point central sera Brisbane et la Côte d’Or.

Le maire de Brisbane, Adrian Schrinner, a émis une déclaration en soutien à la candidature, mais a indiqué que le conseil des maires du sud-est de Queensland « garde en tête qu’il ne faut pas s’emporter avec l’engouement des Jeux et qu’il faut s’assurer que les Olympiques laissent un héritage durable et tangible ».

« Je crois que personne ne veut voir des Jeux olympiques être menés à bien juste pour le plaisir, a-t-il insisté. Surtout pas les maires du sud-est de Queensland. »

Palaszczuk a annoncé l’année dernière que le Queensland ferait une offre pour accueillir les Jeux olympiques et paralympiques de 2032 et qu’il avait le soutien du gouvernement fédéral, bien que la planification ait été suspendue pendant la pandémie COVID-19.

Les estimations publiées en mai 2019 élevaient le coût pour accueillir les Jeux à 5,3 milliards de dollars australiens (5,05 milliards de dollars canadiens), en grande partie sur la base de l’utilisation des installations existantes.

Les estimations des coûts pour accueillir les Olympiques sont reconnues pour être plus basses et elles montent généralement en flèche par la suite.

Les Jeux olympiques de Tokyo ont été reportés il y a huit mois et ils devraient maintenant s’amorcer le 23 juillet 2021. Les organisateurs ont estimé que le coût supplémentaire des Jeux pourrait atteindre 2,8 milliards.

Avant le report, le Japon a déclaré que les Jeux olympiques coûteraient 12,6 milliards, bien que l’année dernière, un audit gouvernemental a indiqué qu’ils pourraient coûter jusqu’à deux fois plus cher.