Le cycliste Pier-André Côté (Rally) a su tirer son épingle du jeu au sein d’un groupe relevé samedi lors du Grand Prix du Morbihan, course « riche en action » remportée par le Belge Arne Marit (Sport Vlaanderen — Baloise).

Sportcom

« Ç’a vraiment été à fond toute la journée », a mentionné Côté, en entrevue avec Sportcom.

L’échappée a pris la fuite après 60 kilomètres parcourus, mais différentes attaques ont fait en sorte que le peloton a maintenu un rythme élevé malgré tout. Les coureurs ont conclu ce 31e Grand Prix du Morbihan en effectuant 6 tours sur un circuit d’environ 15 kilomètres et c’est à ce moment que l’échappée a été reprise.

Pier-André Côté s’est quant à lui invité parmi un groupe de 19 coureurs qui a pris les devants.

« Ça faisait 2 heures 30 minutes qu’on roulant à bloc, ce sont juste les costauds qui ont réussi à suivre. C’était satisfaisant ! J’ai fait ce que j’ai pu dans ce groupe-là, mais j’étais seul de mon équipe, a dit Côté. C’était vraiment dur et on a dynamité ça à l’avant. Plusieurs cyclistes s’attaquaient pour essayer de réduire le groupe. »

La formation Rally avait d’abord prévu rouler pour le sprinteur néerlandais Arvid De Kleijn, mais les plans ont changé en cours de route, lorsque De Kleijn et l’Américain Colin Joyce ont chuté.

« J’étais sur les crampes à la fin pour essayer de sortir quelque chose de ce groupe-là. J’étais complètement à fond, ça n’a pas fonctionné, mais ça démontre encore une fois que je peux être plus souvent avec les costauds devant. Je suis vraiment satisfait de ma dernière course de la saison », a confié Pier-André Côté, 81e du jour (+6 minutes 33 secondes).

Son groupe a été rattrapé avec une trentaine de kilomètres à faire.

Arne Marit est sorti victorieux d’un sprint massif à l’issue des 177 kilomètres de la journée en devançant le Français Bryan Coquard (B & B Hotels p/b KTM) et l’Italien Elia Viviani (Cofidis, Solutions Crédits). Le coéquipier de Pier-André Côté chez Rally, l’Américain Joey Rosskopf, s’est classé 43e, au même temps que le vainqueur.

Côté s’accordera maintenant deux semaines de repos avant d’entreprendre sa préparation en vue de la saison 2022.

« Mon corps a besoin de repos, mais j’ai déjà hâte de commencer à travailler sur 2022. J’ai fait de beaux progrès et j’ai hâte de voir ce que ça va donner l’année prochaine », a-t-il conclu.