(Biggin Hill) « Pas besoin d’avoir 18 ans pour faire quelque chose d’incroyable » : un Belgo-Britannique de 16 ans veut devenir le plus jeune pilote d’ULM à faire le tour du monde en solitaire et battre du même coup… sa grande sœur.

Publié le 15 février
Agence France-Presse

Mack Rutherford compte bien marcher dans les pas de son aînée Zara, 19 ans. Le 20 janvier dernier, celle-ci a achevé en Belgique un tour de la planète en solo entamé au même endroit cinq mois plus tôt, dans un avion biplace ultraléger. Elle était devenue la plus jeune femme à accomplir cet exploit.

« J’ai toujours su que je voulais faire quelque chose de spécial dans ma carrière dans l’aviation, mais ce n’est qu’après que Zara a fait le tour du monde que j’ai su, oui, c’est ce que je veux faire », a raconté Mack Rutherford à l’AFP.

Le plus jeune pilote à réaliser un tour du monde aérien en solo est un Britannique de 18 ans, Travis Ludlow, qui y est parvenu l’an dernier. C’est son record que compte battre Mack.

« Pas besoin d’avoir 18 ans pour faire quelque chose d’incroyable. Vous pouvez avoir 16 ans, voire moins. Je veux démontrer ça et dire qu’on n’a pas besoin d’attendre », a exposé l’adolescent.

Il prévoit de partir de Bulgarie le 17 mars prochain, pour un voyage qui pourrait durer plusieurs mois.

Si sa sœur Zara pense que ce serait « vraiment cool » qu’il atteigne son objectif, pour leur mère-belge-Béatrice de Smet, le désir d’aventure de son fils fut plus dur à avaler : « C’était déjà assez difficile de voir partir Zara », a-t-elle témoigné.  

« Mais il m’a écrit une très longue lettre, m’expliquant pourquoi c’était important pour lui de le faire et de le faire maintenant. J’ai beaucoup pleuré. Et puis j’ai dit “d’accord, tu peux y aller, je ne veux pas briser ton rêve” ».

Le père, Sam Rutherford, est optimiste : « Je pense qu’il a la bonne équipe, la bonne expérience, le bon avion, pour pouvoir le faire, non seulement de manière sûre, mais aussi de manière agréable. Parce que finalement c’est de cela dont il s’agit, faire quelque chose et s’amuser. »

Mack a obtenu sa licence de pilote en juillet 2020, à 15 ans et deux semaines, et a des centaines d’heures de vol à son actif. Pour sa tentative de record, il pilotera un ULM Shark UL pouvant aller jusqu’à 300 kilomètres/heure.