(Londres) Le gouvernement irlandais a annoncé vendredi la mise en place de nouvelles restrictions, dont la fermeture des discothèques et la distanciation sociale dans certains endroits, pour tenter de limiter les contaminations à la COVID-19 et prévenir la propagation du nouveau variant Omicron.

Publié le 3 déc. 2021
Agence France-Presse

« Avancer dans la période de Noël sans restrictions pour réduire le volume des contacts personnels présente un risque tout simplement trop élevé », a déclaré le premier ministre, Micheal Martin, en s’adressant aux Irlandais.  

Dernière danse le 6 décembre

Suivant les recommandations des autorités sanitaires, du mardi 7 décembre au 9 janvier, les discothèques devront fermer et la distanciation sociale sera rétablie dans les pubs, restaurants et hôtels, avec service en salle uniquement et six personnes maximum par table.  

La capacité d’accueil est réduite de moitié dans les lieux culturels et pour les évènements sportifs, où le port du masque est obligatoire.  

En outre, il est conseillé de limiter à quatre foyers maximum les rencontres à domicile.  

Mi-novembre, Dublin avait déjà annoncé des mesures pour enrayer la résurgence du coronavirus en Irlande et préserver le système de santé, quelques semaines à peine après la levée de presque toutes les restrictions qui étaient en place.

Passeport sanitaire partout

L’exécutif avait ainsi recommandé de travailler de chez soi quand c’est possible et avancé la fermeture des bars et restaurants à minuit. Le passeport sanitaire, déjà appliqué dans les pubs, restaurants et boîtes de nuit, avait été étendu aux lieux de loisirs.  

Mais si la campagne de vaccination est un succès et que la hausse des contaminations a pu être « stabilisée », l’apparition du variant Omicron, dont un cas a été détecté en Irlande, est « une source d’inquiétude », a indiqué Micheal Martin.  

« Nous ferons tout ce que nous pouvons raisonnablement faire pour empêcher ce nouveau variant de circuler dans le pays », a-t-il insisté. « Si Omicron s’implante et s’il est plus transmissible, la possibilité d’avoir une crise très grave est évidente ».  

Pays de 5 millions d’habitants où près de 90 % des plus de 12 ans sont totalement vaccinés, l’Irlande a enregistré 5419 cas positifs vendredi, selon les derniers chiffres officiels. L’épidémie y a fait plus de 5700 morts.