(Paris) La moitié de la population de l’Union européenne est désormais complètement vaccinée contre la COVID-19, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles, mardi à 7 h.

Agence France-Presse

Au total, cela représente 223,8 millions de personnes ayant reçu deux doses, une seule dose après avoir guéri, ou un vaccin à dose unique.

Sur les 27 États membres, 13 ont passé la barre des 50 % de complètement vaccinés, à l’instar des quatre pays les plus peuplés du bloc : Espagne (58 %), Italie (54 %), France (53 %) et Allemagne (52 %).

Les pays les plus vaccinés de l’UE sont Malte (74 %), la Belgique (59 %) et l’Espagne (58 %). Les moins vaccinés sont, de loin, la Bulgarie (14 %) et la Roumanie (25 %).

Près de 60 % de la population de l’UE (59,5 %) a reçu au moins une dose de vaccin, soit 265,9 millions de personnes.

L’Union européenne, qui continue de vacciner à un rythme soutenu, dépasse désormais les États-Unis : au 1er août, les Américains avaient complètement vacciné 49,7 % de leur population (contre 49,8 % pour l’UE) et comptaient 57,8 % de primovaccinés (contre 59,3 % pour l’UE).

Chaque jour de la semaine écoulée, l’UE a administré des doses à 0,6 % de sa population, un rythme qui diminue, mais qui reste trois fois plus élevé qu’aux États-Unis (0,2 %).

À ce jour, quatre vaccins sont approuvés dans l’Union européenne, ceux développés par Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca/Oxford et Johnson & Johnson. Outre ces vaccins, la Hongrie et la Slovaquie utilisent également des vaccins non approuvés par l’agence européenne du médicament (EMA), développés en Russie ou en Chine.