(Londres) La BBC diffusera le 7 mars un message de la reine Élisabeth II marquant la journée du Commonwealth, quelques heures avant la diffusion aux États-Unis d’une interview-confession très attendue donnée par le prince Harry et son épouse Meghan Markle.

Publié le 22 févr. 2021
Agence France-Presse

Le programme sur la BBC remplacera la célébration du traditionnel office religieux initialement prévu le 8 mars à l’abbaye de Westminster, annulé en raison de la pandémie de coronavirus. Cette célébration de la journée du Commonwealth, organisation regroupant 54 États pour une population de 2,4 milliards d’habitants, se tient depuis 1972 dans l’édifice situé au cœur de Londres.

« À la place, Sa Majesté la reine partagera son traditionnel message dans “Une célébration du jour du Commonwealth” qui sera diffusé le dimanche 7 mars sur BBC One », a annoncé lundi l’abbaye sur son site internet.

C’est également le 7 mars que doit être diffusée une interview évènement du petit-fils de la reine et de son épouse Meghan Markle par la vedette américaine de la confession Oprah Winfrey. Leurs explications sur leur décision de se mettre en retrait de la monarchie et leur nouvelle vie à l’écart de la couronne sont attendues avec impatience par les chroniqueurs royaux.

PHOTO FRANK AUGSTEIN, AP

Le prince Harry et son épouse Meghan Markle.

Plusieurs interviews de membres de la famille royale britannique ont eu des conséquences désastreuses pour l’image de la couronne, comme celle de la princesse Diana en 1995 ou celle du prince Andrew en 2019.

Le couple, qui attend son deuxième enfant, s’est vu ces derniers jours reprocher sa réponse courroucée à la décision de la reine de leur retirer titres militaires (pour Harry) et patronages.

Selon des proches du prince William cités dans la presse, le frère aîné du prince Harry estime que le couple s’est montré irrespectueux, voire insultant, envers la reine en rétorquant vouloir continuer à offrir son soutien aux différentes organisations, car « le service est universel », rôle officiel ou pas.

Invoquant la pression des médias et volonté d’indépendance financière pour expliquer leur décision de prendre le large, Harry et Meghan ont signé depuis leur installation en Californie de juteux contrats avec Netflix et Spotify.