(Moscou) La Russie a annoncé mardi le démantèlement d’un réseau de trafic de drogue dans le cadre d’une opération conjointe avec les États-Unis, rare signe de coopération entre les deux puissances dont les relations traversent une profonde crise.

Agence France-Presse

Les services de sécurité russes (FSB) ont indiqué avoir saisi quelque 330 kilogrammes de cocaïne, une prise estimée à un milliard de dollars à la vente. Une vidéo diffusée par le FSB a montré des agents en civil interpellant des suspects en voiture ainsi que des stupéfiants et de l’argent confisqués.

Selon un communiqué du FSB, cette opération conjointe avec la justice américaine a mis au jour « un réseau criminel transnational spécialisé dans la contrebande de cocaïne depuis l’Amérique du Sud vers la Russie et d’autres pays européens ».

L’opération s’est déroulée en plusieurs étapes depuis mai dernier à Saint-Pétersbourg, deuxième ville de Russie, et s’est terminée avec la découverte d’une cache dans la région de Moscou le mois dernier, selon la même source.

Les relations entre la Russie et les États-Unis sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide entre désaccords persistants sur nombre de dossiers internationaux tels que l’Ukraine ou la Syrie, accusations d’ingérence électorale et d’espionnage.

En décembre, des responsables américains ont accusé la Russie d’être à l’origine d’une vague de cyberattaques massives ayant visé des administrations et entreprises aux États-Unis. Moscou a démenti toute responsabilité.