(Londres) Le prince William et son épouse Kate se sont attirés une volée de critiques pour une tournée en train les ayant emmenés en Écosse et au Pays de Galles en pleine deuxième vague de COVID-19.

Agence France-Presse

Les gouvernements locaux ont réservé un accueil mitigé au couple, le ministre gallois de la Santé, Vaughan Gething, affirmant mardi qu’il préférerait que « personne ne fasse de visites non nécessaires ».

« Leur visite ne doit pas servir d’excuse pour que les gens disent qu’ils ne comprennent pas ce qu’on leur demande de faire », a-t-il aussi averti sur la BBC.

Les déplacements entre les différentes nations du Royaume-Uni font l’objet de restrictions pour éviter une recrudescence de cas dans le pays, qui a comptabilisé plus de 61 000 morts de la COVID-19, le bilan le plus élevé en Europe.

Le duc et la duchesse de Cambridge ont débuté lundi leur voyage par le « train royal », réservé à la famille royale britannique, en commençant par se rendre en Écosse, où ils ont rencontré des ambulanciers à Newbridge, près d’Edimbourg.  

Lors de leur périple de trois jours à travers le pays, ils ont prévu de parcourir plus de 2000 kilomètres, à la rencontre de travailleurs en première ligne face à la pandémie et d’habitants.

La première ministre écossaise Nicola Sturgeon a laissé entendre que le couple avait entrepris ce voyage malgré les restrictions sur les déplacements entre l’Angleterre et l’Écosse, interdits à quelques exceptions près, notamment pour raisons professionnelles.

« Le gouvernement écossais a été avisé de leur intention de venir, et nous nous sommes assurés que les restrictions en place en Écosse soient connues, pour que cela soit pris en compte dans leur décision et la préparation de la visite », a déclaré Nicola Sturgeon lundi.

Le déplacement de William, second dans l’ordre de succession au trône, et de son épouse a cependant été accueilli favorablement par le gouvernement britannique.

« Le premier ministre est ravi de voir l’accueil chaleureux que le duc et la duchesse de Cambridge ont reçu lors de leur voyage en train extrêmement important en Angleterre, en Écosse et au Pays de Galles », a déclaré le porte-parole de Boris Johnson. « La tournée remontera le moral de ceux qui ont été en première ligne et ont tant fait pendant la pandémie. »