(Londres) Quatre personnes ont été tuées jeudi dans l’explosion d’une cuve chimique dans une usine de traitement des eaux usées en périphérie de Bristol, dans le sud-ouest de l’Angleterre, a annoncé la police locale.

Agence France-Presse

Les secours ont été appelés vers 11 h 20 locales à la suite de l’explosion intervenue dans le port d’Avonmouth, a précisé le commissaire Mark Runacres lors d’une conférence de presse retransmise à la télévision britannique.

Les victimes sont trois employés de la compagnie locale de fourniture d’eau Wessex Water et un employé sous-traitant.

L’explosion a fait également un blessé dont les jours ne sont pas en danger, a précisé le responsable.

« Nous n’allons pas spéculer sur les causes de l’explosion […] mais je peux cependant confirmer que l’incident n’est pas considéré comme de nature terroriste », a ajouté M. Runacres.

Le site ne présente plus de danger, a-t-il assuré, appelant cependant le public à éviter la zone.

Sur Twitter, le premier ministre Boris Johnson s’est dit « profondément attristé que quatre personnes aient perdu la vie », adressant ses condoléances aux familles des victimes et remerciant les secours.

Un témoin cité par la BBC, Kieran Jenkins, qui a indiqué qu’il se trouvait dans un entrepôt voisin au moment de l’explosion, a raconté que la déflagration l’a laissé sous le choc.  

« On a regardé à travers la fenêtre, tout ce qu’on pouvait voir, c’était des gens qui courraient », a-t-il dit. « On ne sait pas ce qui s’est passé », a-t-il ajouté, « j’étais vraiment sous le choc ».

Un autre témoin, Sean Nolan, a décrit à l’agence britannique PA une explosion suivie de son écho pour une durée de deux ou trois secondes. « C’était tout. Il n’y avait pas de fumée ».