(Rome) L’Italie, premier pays d’Europe frappé par la pandémie de nouveau coronavirus au printemps dernier, a dépassé le million de cas depuis le début de l’épidémie, selon les chiffres publiés mercredi par le ministère de la Santé.

Agence France-Presse

Le pays a enregistré 32 961 nouveaux cas et 623 décès au cours des dernières 24 heures, portant le total depuis février à 1 028 424 cas et 42 953 morts.

Avec un peu plus de 60 millions d’habitants, l’Italie est le 10e pays à franchir le seuil du million de personnes infectées, après les États-Unis, l’Inde, le Brésil, la Russie, la France, l’Espagne, l’Argentine, le Royaume-Uni et la Colombie, selon un décompte de l’AFP.

L’Italie a été un des pays européens les plus durement touchés, en particulier les régions du nord qui ont recensé plus des deux tiers des cas, tandis que les régions du sud ont été relativement épargnées jusqu’ici.

Après le répit estival, la propagation de l’épidémie est repartie à la hausse depuis septembre et régions et gouvernement ont dû prendre des mesures de restrictions limitant la mobilité et le travail.

Devant la croissance rapide du nombre de nouveaux cas et d’hospitalisations qui menacent les services de réanimation de saturation, des médecins et experts réclament un reconfinement généralisé.

Le premier ministre Giuseppe Conte a fait savoir mercredi que le gouvernement ne s’y résignait pas encore. L’exécutif, a-t-il souligné dans un entretien au quotidien La Stampa, veut « éviter la fermeture de tout le territoire national ».

« Nous surveillons en permanence l’évolution de la contagion, la réactivité et la capacité de réponse de notre système sanitaire », a-t-il dit.