(Paris) Toujours plus d’Européens sont soumis à des restrictions de déplacement pour faire face à la deuxième vague de l’épidémie de COVID-19. Reconfinements généraux ou couvre-feux nocturnes, obligatoires ou vivement recommandés : voici un tour d’horizon.

Jean-Philippe CHOGNOT
Agence France-Presse

Plus ou moins strictes selon les pays, ces mesures sont globalement moins dures qu’au printemps, les écoles notamment restant ouvertes.

Confinements généraux et obligatoires

Plusieurs pays ont décrété des confinements stricts, avec obligation de rester chez soi toute la journée, en dehors d’une série d’exceptions :

— FRANCE : après avoir imposé des couvre-feux dans les zones les plus touchées dès la mi-octobre, le gouvernement est monté d’un cran le 30 octobre en imposant un reconfinement qui doit durer au minimum jusqu’au 1er décembre. Contrairement au confinement du printemps, les écoles restent ouvertes et les visites en maison de retraite sont autorisées.

— ANGLETERRE : les Anglais seront reconfinés à partir de jeudi, pour quatre semaines minimum. Les cafés et restaurants fermeront leurs portes sauf s’ils proposent de la vente à emporter ou des livraisons. Les écoles et universités resteront ouvertes.

— IRLANDE : le pays a été le premier en Europe à se reconfiner le 22 octobre, pour six semaines, dans l’espoir de pouvoir « célébrer Noël correctement ». Les écoles restent ouvertes.

— PAYS DE GALLES : les Gallois ont emboîté le pas de l’Irlande le 23 octobre, pour un reconfinement devant durer deux semaines. Les enfants de primaire et de certaines classes du secondaire restent scolarisés.

— GRÈCE : Thessalonique, la deuxième ville de Grèce, et Serres (nord), sont soumises depuis ce mardi à un confinement général, rejoignant deux autres régions du nord. Les citoyens ne peuvent se déplacer qu’avec des autorisations, mais les écoles restent ouvertes. Le reste du pays est sous couvre-feu de minuit à 5 h.  

Confinements recommandés

Dans d’autres pays, les autorités appellent les citoyens à rester chez eux, mais sans qu’il s’agisse d’une obligation :

— ALLEMAGNE : la chancelière Angela Merkel n’a de cesse d’appeler ses compatriotes à rester le plus possible à domicile. Cette recommandation s’accompagne, depuis lundi, d’une fermeture des restaurants, bars, installations sportives, culturelles et de loisirs. Mais pas des magasins.

— PORTUGAL : à partir de mercredi, 7,1 millions d’habitants, soit 70 % de la population portugaise, seront fortement incités à rester chez eux, au nom d’« un devoir civique de confinement », avec des exceptions pour travailler, étudier, faire des courses notamment.

— SUISSE : les habitants du canton de Genève sont appelés à ne quitter leur domicile qu’en cas de stricte nécessité. La vie économique y est fortement réduite, avec la fermeture de tous les commerces non essentiels. Mais les écoles restent ouvertes.

Couvre-feux

La restriction des déplacements désormais la plus répandue en Europe est le couvre-feu, qui est une mesure de confinement, mais seulement nocturne :

— ESPAGNE : couvre-feu depuis le 26 octobre, de 23 h à 6 h, avec possibilité pour les régions d’avancer ou de retarder d’une heure son début.

— ITALIE : depuis le 22 octobre, les régions les plus touchées (Lombardie, Campanie, Latium…) sont progressivement passées sous couvre-feu, avec des horaires variant selon les régions. Un couvre-feu national est envisagé.

— BELGIQUE : les autorités parlent d’un « confinement », mais le pays n’est pas soumis à des restrictions de déplacement en journée. En revanche, un couvre-feu est en vigueur de minuit à 5 h depuis le 19 octobre (à partir de 22 h à Bruxelles). Et depuis lundi, tous les commerces non essentiels sont fermés et le télétravail devient la norme, partout où il est possible.

— RÉPUBLIQUE TCHÈQUE : couvre-feu de 21 h à 4 h 59, depuis le 28 octobre. Les magasins doivent fermer à 20 h et le dimanche. Les entreprises doivent passer en télétravail autant que possible.

— AUTRICHE : couvre-feu depuis ce mardi, de 20 h à 6 h. Les musées, théâtres, cinémas, piscines sont fermés, les mariages, fêtes d’anniversaire et marchés de Noël annulés.

— SLOVAQUIE : couvre-feu de 1 h à 5 h depuis le 24 octobre.

— SLOVENIE : couvre-feu depuis le 20 octobre, entre 21 h et 6 h.

— LUXEMBOURG : couvre-feu entre 23 h et 6 h, depuis le 23 octobre.

— KOSOVO : annonce lundi d’un couvre-feu limité aux retraités de plus de 65 ans, qui ne peuvent sortir de chez eux qu’entre 6 h et 10 h, et entre 16 h et 19 h.

— TURQUIE : Le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé mardi que les restaurants, lieux culturels et la plupart des commerces devraient désormais fermer avant 22 h.