Une nouvelle vidéo d'un accident d'avion survenu il y a un an à Moscou a été rendue publique par les autorités russes. L’atterrissage forcé avait fait prendre feu au Soukhoï Superjet-100 du vol 1492 d'Aeroflot. On y voit 37 passagers et membres d’équipage s'échapper de l'avion en flammes. Mais l’accident a causé la mort de 41 personnes et fait 10 blessés.

LA PRESSE

La vidéo, qui semble avoir été tournée par une caméra fixe à l’intérieur de l’aérogare, fait partie des informations recueillies par un comité chargé de l’enquête aéronautique. Elle a été remise aux procureurs de l’État russe, qui ont accusé le pilote de négligence criminelle causant les décès et blessures ainsi que la destruction de l’avion.

Peu après l’accident, qui s’est produit le 19 mai 2019, le pilote avait indiqué que l’avion avait été frappé par la foudre dans les minutes suivant le décollage de l’aéroport Cheremetievo de Moscou. « À cause de la foudre, nous avons perdu le contact radio et sommes passés en régime de pilotage minimal [...] C’est-à-dire sans ordinateur comme à l’ordinaire, mais de manière directe. En régime d’urgence », a-t-il dit à la revue russe Komsomolskaïa Pravda, citée par France-Info. Il a eu à peine le temps de ramener l’appareil à l’aéroport, disait-il. Après le violent atterrissage, l’avion aurait ensuite pris feu : « La raison est sûrement la suivante : les réservoirs étaient pleins ».

Dans la vidéo, le Soukhoï Superjet-100 (SSJ100) apparaît par la droite, déjà en flammes, glissant de côté, puis s’immobilise devant la caméra. Une quinzaine de secondes plus tard, la porte tribord avant s’ouvre et la glissière d’évacuation gonflable se déploie. Quelques secondes plus tard, la glissière d’évacuation côté babord se déploie aussi.

Parmi les passagers qui s’échappent, certains emportent leurs bagages, ce qui a peut-être ralenti l’évacuation.

Le SSJ100 est le premier avion civil conçu par la Russie postsoviétique. Il a été lancé en 2011.

Cet avion régional place l’avionneur Soukhoï en concurrence avec Airbus (avec l’ex-C-Series de Bombardier) et le brésilien Embraer. Il peut transporter entre 75 et 100 de passagers, selon les versions.

Mais l’avion n’a pas très bonne réputation et n’est plus utilisé qu’en Russie, sauf quelques exceptions, notamment au Mexique. Un SSJ100 s’était écrasé en mai 2012 lors d’un vol de démonstration en Indonésie, qui avait fait 45 morts.

Le 10 octobre dernier, un SSJ100 de la compagnie russe Yakutia Airlines a cassé son train d’atterrissage en se posant à l’aéroport de Iakoutsk, en Russie et fait une sortie de piste de 250 m.

– Avec Agence France-Presse