Les intempéries hivernales qui balaient l'Europe ont continué à faire des ravages mardi.

Mis à jour le 8 janv. 2019
KIRSTEN GRIESHABER ASSOCIATED PRESS

Des centaines de personnes coincées en montagne ont été mises en garde contre un risque élevé d'avalanche, de vastes secteurs de la Scandinavie ont été privés d'électricité et les vents violents ont interféré avec les déplacements aériens aux Pays-Bas.

Le mauvais temps a fait au moins 13 morts depuis une semaine, principalement lors d'avalanches.

En Norvège, les efforts pour retrouver les corps de quatre skieurs emportés par une gigantesque avalanche ont de nouveau été suspendus en raison des chutes de neige et de la mauvaise visibilité. L'incident s'est produit la semaine dernière dans la vallée de Tamok, près de la ville nordique de Tromsø.

En Roumanie, la police a retrouvé un homme de 67 ans congelé dans sa voiture, après que sa femme eut rapporté sa disparition. Le mercure a chuté à -24 degrés Celsius dans certaines régions du pays.

En Autriche, des centaines de résidants sont prisonniers chez eux en raison de routes bloquées par la neige. On rapporte aussi des pannes d'électricité causées par des branches qui ont cédé sous le poids de la neige.

Des écoles demeuraient fermées pour une deuxième journée consécutive dans plusieurs régions autrichiennes. Les dirigeants ont conseillé aux résidants de déneiger leurs toits après l'effondrement de plusieurs édifices. Un homme de 78 ans a subi des blessures graves lorsqu'il a chuté du toit de sa maison de Turrach, selon la presse locale.

Lundi soir, onze randonneurs allemands ont dû être secourus d'une cabane en montagne près de Salzbourg où ils étaient coincés depuis vendredi sans électricité et avec très peu de nourriture.

Aux Pays-Bas, l'aéroport Schiphol, à Amsterdam, a mis en garde contre des retards et des annulations. Le transporteur KLM a annulé à lui seul 159 vols partant vers l'Europe ou en arrivant.

On rapportait également mardi des chutes de neige importantes et des vents violents dans le centre de la Scandinavie, où on peine toujours à rétablir l'alimentation électrique après le passage d'une tempête le 2 janvier.

Des écoles sont enfin fermées en Grèce, après que de la neige soit tombée sur Athènes et que le mercure eut plongé dans plusieurs régions du pays, atteignant parfois -20 degrés Celsius.