Un Polonais de 31 ans, Lukasz Herba, a été condamné lundi à 16 ans et 9 mois de réclusion par la justice italienne pour l'enlèvement en 2017 d'une jeune mannequin britannique Chloe Ayling.

Mis à jour le 11 juin 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

La cour d'assises de Milan a également reconnu à Chloe Ayling le droit à un dédommagement dont le montant reste à déterminer, selon les médias italiens.

«Je suis heureuse et soulagée par le résultat de l'audience d'aujourd'hui», a déclaré la jeune femme au tabloïd britannique The Sun. «J'ai l'impression que la justice a été rendue, et je peux désormais tourner la page sur cette terrible période».

«Maintenant elle peut avancer dans sa vie», a souligné son agent Adrian Sington. «C'est difficile quand vous avez été traité de menteur dans la presse, mais désormais elle pourra dire "je sais que mon histoire est dingue, mais elle est vraie"».

Lukasz Herba, qui vivait à l'époque au Royaume-Uni, avait été arrêté en Italie, et inculpé pour l'enlèvement et la séquestration de la mannequin entre le 11 et le 17 juillet 2017.

La victime, âgée alors de 20 ans, affirme avoir été attirée à Milan sous le prétexte d'une séance de photos, et aurait reçu une injection de kétamine, un analgésique utilisé comme stupéfiant, avant d'être déshabillée et transportée dans le coffre d'une voiture jusqu'à une maison de campagne située dans le village de Borgial.

Selon Chloe Ayling, son ravisseur lui aurait dit appartenir à un réseau qui prévoyait de la vendre aux enchères comme esclave sexuelle sur internet.

Elle avait aussi raconté que son ravisseur, avec qui elle était sortie faire des courses durant sa détention, l'avait ramenée à Milan et relâchée près du consulat britannique, au motif qu'elle avait un jeune fils.

La défense du Polonais affirme en revanche que la mannequin avait organisé cet enlèvement avec le Polonais afin de gagner en popularité et de relancer sa carrière professionnelle.

Les attendus de la cour d'assises seront déposés dans un délai de 90 jours.