Le fabricant d'armes allemand Heckler&Koch (HK) a dû retirer jeudi un tweet montrant un pistolet entouré d'un coeur constitué de balles, initialement publié pour la Saint-Valentin, mais posté juste après la fusillade sanglante aux États-Unis.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Au nom de l'entreprise (HK), nous vous demandons de nous excuser pour cette méprise regrettable», indique la firme basée à Obendorf en Allemagne, dans un communiqué publié sur son site.

Le tweet, qui portait également la mention «From HK with love» («De la part de HK avec amour»,) avait été posté mercredi, peu de temps après la fusillade dans une école secondaire du sud-est de la Floride, avec l'idée de fêter la Saint-Valentin.

Le tweet venait «manifestement de notre filiale américaine et a été publié sur ses comptes Twitter et Facebook», a précisé un porte-parole de HK sur le site d'informations allemand tagesschau.de.

Mais «après la terrible et tragique fusillade» en Floride, où un jeune homme armé d'un fusil semi-automatique a fait 17 morts le même jour dans une école, «nous sommes arrivés à la conclusion que (cette) publication était extrêmement déplacée», poursuit le communiqué.

«Les événements se sont accélérés hier et tant le décalage horaire (entre l'Europe et les États-Unis) que le moment où s'est produit la fusillade ont contribué au fait que (le tweet) devait être effacé immédiatement», ce dont la filiale américaine de HK s'est chargée, précise encore l'entreprise.

La publication, puis le retrait de ce tweet, ne sont évidemment pas passés inaperçus sur les réseaux sociaux où ils ont suscité indignation et sarcasmes.

Fondée en 1949, Heckler&Koch produit notamment le fusil d'assaut HK 416, qui a commencé à remplacer l'an dernier le Famas au sein de l'armée française.