Source ID:; App Source:

Des Français imposés à 100%

Les hausses d'impôts étaient d'abord une question d'image... (Photo: AFP)

Agrandir

Les hausses d'impôts étaient d'abord une question d'image pour le gouvernement de François Hollande, selon le professeur de finances à HEC Paris Laurent Calvet.

Photo: AFP

(Paris) Leur colère a été plus discrète que celle du richissime acteur Gérard Depardieu. N'empêche: plus de 8000 ménages français fortunés ont dû se résoudre l'an dernier à payer... 100% d'impôt sur le revenu!

Cette situation s'explique en partie par la «contribution exceptionnelle sur la fortune» adoptée l'été dernier par le gouvernement socialiste. Cette mesure, qui s'applique aux citoyens dont le patrimoine dépasse 1,3 million d'euros (1,7 million de dollars), fait partie d'un «collectif budgétaire» destiné à réduire le gigantesque déficit de la France.

«C'est un moment délicat pour la France», a résumé hier Laurent Calvet, professeur de finances à HEC Paris, en entrevue avec La Presse.

Selon le quotidien Les Échos, qui a publié la nouvelle en exclusivité, 8010 foyers français ont dû payer l'intégralité de leur revenu de référence de 2011 en impôts - parfois même davantage. En outre, 9910 ménages ont été imposés à hauteur de 85% l'an dernier, et 11 960 autres à 75%.

Cette nouvelle a créé une certaine commotion dans les médias sociaux. «Ça s'appelle du vol d'État, tout simplement», a commenté un internaute hier sur Twitter. «Bienvenue en URSS», a souligné un autre.

La nouvelle surtaxe sur la richesse a par ailleurs suscité une vague de mécontentement chez les Français les mieux nantis au cours des derniers mois. Gérard Depardieu, par exemple, a menacé de s'exiler en Belgique avant de se rabattre sur la Russie, plus clémente que la France sur le plan fiscal.

Question d'image

Les mesures prévues dans le «collectif budgétaire» de l'été dernier prévoyaient 7,2 milliards d'euros (9,6 milliards de dollars) en hausses d'impôts diverses. Pour le professeur Laurent Calvet, la ponction additionnelle dans les poches des plus fortunés était d'abord une question d'image pour le gouvernement de François Hollande.

«Au plan politique, c'était important pour le gouvernement de passer le message que les efforts étaient partagés», a-t-il avancé.

Il reste que l'exode des plus fortunés est bien réel - et de plus en plus documenté - en France. Outre Depardieu, plusieurs gens d'affaires, artistes et sportifs ont menacé de plier bagage ou ont carrément déjà quitté le pays.

Dominique Barjot, professeur à l'Université Paris-Sorbonne, croit que cette vague de départs ira en s'accélérant. «Je le crains et, d'ailleurs, cet exil fiscal risque de s'accompagner d'un exil des cerveaux», a-t-il fait valoir pendant un entretien.

Pas une première

Malgré l'aspect hautement surprenant de ces nouvelles statistiques, ce n'est pas la première fois que des contribuables français paient au-delà de 100% d'impôts. Selon les données du ministère des Finances obtenues par Les Échos, 5221 foyers étaient déjà imposés au-delà de ce seuil en 2011.

La différence, explique-t-on, c'est que la «contribution exceptionnelle sur la fortune» n'a pas fait l'objet d'un plafonnement en 2012, ce qui en a fortement accru l'impact.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer