Source ID:; App Source:

Le Parti des pirates fait son apparition en Autriche

Agence France-Presse
Vienne

Le Parti des Pirates, après sa spectaculaire percée électorale en Allemagne, a fait dimanche son apparition en Autriche, obtenant d'entrée de jeu pour son premier scrutin dans le pays 3,81% des voix et un siège à l'élection municipale d'Innsbruck.

Le Parti des Pirates autrichien, qui a tenu sa première assemblée générale le 1er avril à Vienne, défend comme son homologue allemand la démocratie par l'internet, la liberté d'accès à l'internet et à la culture, la transparence dans la vie politique et, d'une manière générale, un plus grand rôle des citoyens.

Sans avoir pris de décision définitive, le Parti des Pirates envisage de se présenter aux prochaines élections régionales et législatives en Autriche en 2013 et pourrait en conséquence, comme en Allemagne, sérieusement perturber le paysage politique autrichien, jusqu'à présent dominé par le Parti social-démocrate (SPÖ), le Parti populaire (ÖVP, démocrate-chrétien), le Parti libéral (FPÖ, extrême droite) et Les Verts. Au plan national, l'Autriche est dirigée par un gouvernement de grande coalition SPÖ/ÖVP avec à sa tête le chancelier social-démocrate Werner Faymann.

Le dirigeant et élu du Parti des Pirates à Innsbruck, capitale du Tyrol autrichien et 3e plus grande ville du pays avec 120 000 habitants, Alexander Ofer, a ainsi indiqué que son parti sera présent à l'élection régionale au Tyrol.

En Allemagne, les Pirates sont déjà présents dans deux Parlements régionaux: depuis septembre 2011 dans la Ville-Etat de Berlin (8,9%) et depuis mars 2012 en Sarre (7,4%), alors qu'ils sont crédités d'un score oscillant entre 7 et 11% aux élections législatives de 2013, se rapprochant des Verts dans la course à la 3e place sur l'échiquier politique allemand. Et, selon les sondages, ils devraient faire leur entrée en mai dans les Parlements régionaux de Rhénanie du nord-Westphalie (13 mai), le plus peuplé des Etats régionaux allemands, et du Schleswig-Holstein (6 mai).

Le mouvement compte deux députés européens, les Suédois Amelia Andersdotter et Christian Engström.

Le 14 avril, les Pirates ont tenu une assemblée générale mondiale à Prague, capitale de la République tchèque, où étaient représentés plus de 25 pays venus du monde entier et où a été annoncée la création de trois nouvelles formations du Parti Pirate international (PPI, Pirate Parties International) en Croatie, Grèce et Tunisie. Les 200 délégués ont discuté d'un programme commun pour les élections européennes en 2014, de la création d'un parti européen et ont condamné l'accord international sur la contrefaçon (ACTA) et la directive européenne sur la conservation des données (Data Retention Directive).

Le mouvement des Pirates et son premier parti, le Piratpartiet suédois, ont été fondés en 2006 par le Suédois Richard Falkvinge.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer