Quelque 7 000 personnes provenant de partout en Europe ont défilé au Luxembourg, mardi, pour dénoncer les mesures d'austérité annoncées par plusieurs gouvernements et les plans de sauvetage offerts à divers pays.

ASSOCIATED PRESS

La manifestation avait été organisée par la Confédération européenne des syndicats. Les manifestants estiment que ce sont les travailleurs qui, en bout de compte, écoperont pour les erreurs des plus riches.

Malgré la colère suscitée par les mesures d'austérité, l'ambiance de la manifestation était plutôt à la fête. Les manifestants étaient majoritairement vêtus de rouge et de vert, et plusieurs portaient des perruques colorées. D'autres étaient équipés de vuvuzelas, et certains avaient peint une image de Che Guevara sur leur poitrine.

Aucune violence n'a été rapportée, et une seule personne aurait été blessée par l'explosion d'un pétard.

Les syndicats avaient convoqué cette manifestation spécifiquement pour s'opposer à un programme économique qui sera étudié par les dirigeants de l'Union européenne, jeudi et vendredi. Les syndicats prétendent que ce programme réduira le salaire des fonctionnaires, abaissera le salaire minimum en certains endroits, réduira l'accès à la retraite anticipée, rendra les régimes de retraite moins généreux, réduira fortement les dépenses gouvernementales et représentera, règle générale, un obstacle aux conventions collectives.

Ce programme s'appliquerait aux 17 pays qui utilisent actuellement l'euro et aux six autres qui désirent le faire.