Source ID:; App Source:

Plusieurs monuments historiques endommagés 

Une église endommagée dans L'Aquila.... (Photo: AFP)

Agrandir

Une église endommagée dans L'Aquila.

Photo: AFP

Dossiers >

Séisme meurtrier en Italie

International

Séisme meurtrier en Italie

Le centre de l'Italie touché par un violent tremblement de terre. »

Sur le même thème

Agence France-Presse
Rome

Plusieurs monuments historiques ont été endommagés par le violent séisme qui a touché le centre de l'Italie lundi, principalement des églises de L'Aquila, la capitale des Abruzzes, ville médiévale à l'architecture baroque, située sur l'épicentre du séisme.

La localité, fondée au XIIIe siècle et située à une centaine de kilomètres au nord-est de Rome, constitue l'un des plus grands ensembles d'urbanisme du Moyen-Age en Italie.

Sa plus belle et imposante église, la basilique Santa Maria di Collemaggio, du XIIIe, et les églises Santo Agostino et del Suffragio, toutes deux du XVIIIe, se sont partiellement effondrées, tout comme le campanile de l'église San Bernardino, édifiée au XVe et dont la façade a résisté aux tremblements de terre qui ont successivement touché la ville, a indiqué le ministère des biens culturels dans un communiqué.

L'imposant du château du XVe, construit à l'époque de la domination espagnole et qui abrite le musée national des Abruzzes, a également subi quelques dégâts et a été interdit au public dans l'attente de vérifications ultérieures par les services de secours, actuellement mobilisés pour venir en aide à la population.

Un dépôt a été ouvert pour abriter les oeuvres recueillies dans les édifices atteints, a précisé le ministère.

La secousse a été ressentie dans tout le centre de l'Italie, de l'Adriatique à la mer Tyrrhénienne, et notamment dans la capitale, où elle a réveillé de nombreux Romains.

A Rome, les Thermes de Caracalla, un imposant complexe datant du IIIe siècle de notre ère, ont subi quelques dommages, a indiqué à la presse Angelo Bottini, responsable des biens archéologiques de la capitale.

Cependant, un photographe de l'AFP a constaté que cet ensemble de ruines, qui figure parmi les mieux conservées de l'empire romain, était ouvert au public et que les dégâts n'étaient visibles que pour les spécialistes.

M. Bottini a précisé que d'autres lieux historiques de la ville, notamment le Forum et le Colisée, n'avaient pas subi de dégâts. Le Colisée est d'ailleurs lundi normalement ouvert au public, a-t-il relevé.

L'Italie regorge de trésors architecturaux et artistiques qui, n'étant pas aux normes sismiques, sont naturellement souvent les plus touchés lors des tremblements de terre.

En septembre et octobre 1997, deux tremblements de terre avaient frappé l'Ombrie (centre) et les Marches (centre-est), à une semaine d'intervalle, et fortement endommagé la célébrissime et très précieuse basilique de Saint-François d'Assise, qui a depuis été entièrement restaurée.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer