(Washington) La cheffe des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi, a indiqué que la Chambre des représentants avancerait dans les enquêtes visant à faire la lumière sur l’assaut du Capitole du 6 janvier dernier, maintenant que la législation visant à créer une commission indépendante est dans une impasse au Sénat.

Mary Clare Jalonick et Nomaan Merchant Associated Press

« Nous ne pouvons plus attendre » pour enquêter sur cette insurrection, a affirmé la présidente de la Chambre.

Ces commentaires de Mme Pelosi ont été prononcés alors que la Chambre se préparait mardi à entendre le témoignage de responsables militaires et du directeur du FBI, Christopher Wray. Ils devaient expliquer ce qui a mal tourné ce jour-là quand des centaines de partisans de l’ancien président Donald Trump ont envahi le Capitole et interrompu la certification de la victoire du président Joe Biden.

Mme Pelosi a rencontré plusieurs présidents de commission avant l’audience et a ensuite mentionné que la forme définitive des enquêtes était « à déterminer ».

« Que nous ayons une commission aujourd’hui, demain ou le lendemain au Sénat ou non, le travail des commissions sera très important dans ce que nous recherchons pour le peuple américain : la vérité », a soutenu l’élue démocrate de la Californie.

Une option à l’étude est un comité restreint sur l’attaque du 6 janvier, qui placerait une majorité de démocrates à la tête de cet exercice. Plus de trois douzaines de républicains à la Chambre et sept républicains au Sénat voulaient éviter une telle enquête partisane et ont soutenu la législation visant à créer une commission indépendante et bipartite en dehors du Congrès.

Mais ces chiffres n’étaient pas assez forts pour surmonter l’opposition du groupe républicain au Sénat, où le soutien de 10 républicains est nécessaire pour adopter la plupart des projets de loi. Le leader démocrate du Sénat, Chuck Schumer, a évoqué qu’il pourrait organiser un deuxième vote après que la législation n’ait pas progressé le mois dernier. Cependant, rien n’indique que les démocrates puissent obtenir le soutien nécessaire de trois républicains supplémentaires.

« Nous ne pouvons plus attendre, a déclaré Mme Pelosi. Nous procéderons. »

Pendant ce temps, la plupart des républicains indiquent clairement qu’ils veulent passer à autre chose après l’attaque du 6 janvier, écartant les nombreuses questions sans réponse sur l’insurrection, y compris comment le gouvernement et les forces de l’ordre ont manqué des renseignements avant les émeutes et le rôle de Donald Trump avant et pendant l’assaut.

La garde nationale avait pris plusieurs heures avant d’arriver sur place alors que la police était débordée et brutalisée par les émeutiers.

Sept personnes sont mortes en lien avec ces émeutes, dont une partisane de M. Trump qui a été tuée par balle au Capitole et deux policiers qui se sont suicidés dans les jours qui ont suivi. Un policier du Capitole est également mort plus tard après avoir été agressé par des manifestants, mais un médecin légiste a déterminé qu’il était mort de causes naturelles.