Aux États-Unis, un enfant de 5 ans originaire de New York a succombé jeudi à une rare maladie possiblement liée la COVID-19.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

C’est l’information rapportée vendredi après-midi par le New York Times et confirmée par le gouverneur de l’état de New York, Andrew Cuomo.

Les autorités de santé publique américaine se penchent sur d’autres décès similaires, causés par un syndrome inflammatoire.

Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs personnes se sentent rassurées de savoir que la COVID-19 semble affecter les jeunes enfants de façon mineure, a déclaré M. Cuomo en conférence de presse cet après-midi. « Nous savions que les enfants pouvaient être des vecteurs de transmission, mais nous ne pensions pas qu’ils pouvaient en souffrir. »

À l’heure actuelle, on dénombre 73 enfants dans l’état de New York qui présentent des symptômes de la maladie de Kawasaki.

Il y aurait une corrélation possible entre cette maladie inflammatoire infantile et la COVID-19, avait rapporté La Presse à la fin avril.

Chez les jeunes malades, la maladie de Kawasaki se manifeste habituellement par de la fièvre sur plusieurs jours, des éruptions cutanées, des rougeurs aux lèvres, des gonflements aux mains et aux pieds.

À l’hôpital Sainte-Justine, une étude est actuellement en cours afin de déterminer si les patients atteints de ce type de symptômes pourraient avoir été infectés à la COVID-19. En Europe, certains cas ont été lié au coronavirus.