(Washington) La première dame des États-Unis Melania Trump a annulé mardi, en raison d’une « toux persistante », un déplacement en Pennsylvanie avec Donald Trump.

Agence France-Presse

Ce déplacement devait être sa première apparition dans un rassemblement de campagne au côté du président des États-Unis depuis plus d’un an.

Diagnostiquée positive à la COVID-19 en même temps que son mari, le 1er octobre, la « First Lady » a annoncé mi-octobre qu’elle était désormais négative.

« Mme Trump continue à se sentir mieux chaque jour après avoir récupéré de la COVID-19, mais, avec une toux persistante, et par excès de précaution, elle ne voyagera pas aujourd’hui », a indiqué sa porte-parole Stephanie Grisham dans un bref communiqué.

Dans un texte à la tonalité très personnelle intitulé « Mon expérience de la COVID-19 », publié le 14 octobre, Melania Trump avait évoqué « des montagnes russes » en termes de symptômes.

« J’ai eu des douleurs musculaires, une toux et des maux de tête et je me suis sentie très fatiguée », avait-elle raconté.

Elle avait aussi expliqué que, contrairement à son mari qui avait en particulier bénéficié d’un traitement expérimental, elle avait opté pour un traitement « plus naturel », centré sur les vitamines et une « nourriture saine ».

C’est dans ce communiqué qu’elle avait révélé que leur fils Barron, 14 ans, avait lui aussi été déclaré positif, mais était depuis redevenu négatif.

Interrogé mardi matin sur Fox News sur la santé de sa femme, Donald Trump a répondu qu’elle allait « très bien ».