La candidate controversée Marjorie Taylor Greene a remporté la nomination pour représenter le parti républicain dans le 14e district de Géorgie lors de l’élection de la Chambre des représentants des États-Unis en novembre.

La Presse canadienne

Cette femme d’affaires a publiquement exprimé son soutien à la théorie du complot d’extrême droite QAnon.

Selon les adeptes de QAnon, Donald Trump a été désigné pour sauver la planète et faire emprisonner les membres d’un réseau de pédophiles dirigé par « la cabale », dont feraient partie Barack Obama, Bill Gates, Hillary Clinton et plusieurs célébrités d’Hollywood qui ne partagent pas les politiques du président.

Les invraisemblables théories de QAnon ont débuté dans les recoins les plus sombres d’Internet vers la fin de 2017.

Marjorie Taylor Greene a battu le neurochirurgien John Cowan lors d’un premier tour pour le siège laissé vacant par le représentant républicain Tom Graves, mardi.

La femme d’affaires a gagné en dépit du fait que plusieurs responsables du Parti républicain ont dénoncé sa campagne après la diffusion de vidéos dans lesquelles elle exprime des opinions racistes, antisémites et antimusulmanes.

Elle avait répondu à la critique en dénonçant les médias qui fabriquent des « fakes news » et en s’attaquant au « marais de Washington ».

« Le marais de Washington » est une expression fréquemment utilisée par le président Trump et ses partisans pour parler des politiciens et des lobbyistes qu’ils jugent corrompus.