(Atlanta) Les autorités de l’État de la Géorgie enquêtent après qu’un policier ait ouvert le feu samedi matin sur un véhicule avec au moins deux adolescents à l’intérieur lors d’une tentative de contrôle routier. Trois autres passagers, de jeunes adolescents et un enfant venaient tout juste de sortir du véhicule quand les coups de feu auraient été tirés.

Associated Press

Personne n’a été blessé par les coups de feu tirés à Waycross près de la frontière entre la Géorgie et la Floride, a déclaré le Bureau d’enquête de Géorgie. Mais l’agence a précisé dans un communiqué de presse qu’un garçon de 15 ans avait été soigné pour des blessures mineures après une altercation avec un officier.

Cinq jeunes — âgés de 16, 15, 14, 12 et 9 ans — étaient dans le véhicule lorsqu’un agent de Waycross a été témoin d’une violation du Code de la route par le conducteur, a déclaré le Bureau d’enquête de Géorgie. Le véhicule s’est arrêté et les trois plus jeunes occupants sont sortis pour s’enfuir alors que le policier a commencé à les suivre.

Un deuxième officier s’est approché du véhicule par l’avant selon le GBI, alors que le véhicule se dirigeait en direction du policier. Cet agent a tiré plusieurs coups de feu sur le véhicule, les garçons de 16 et 15 ans étant toujours à l’intérieur.

« Ils ont tiré sur une voiture remplie de mineurs non armés. Une voiture pleine d’enfants non armés », a déclaré à la télévision locale WJXT-TV Dominique Goodman Sr., qui s’est identifié comme le père des enfants.

Celui-ci a déclaré que les mineurs revenaient du magasin Walmart et rentraient à la maison lorsqu’un agent a commencé à les suivre dans sa voiture de patrouille. Il a déclaré que les plus jeunes enfants sont sortis et ont essayé de courir à la maison pour l’alerter et il est sorti après les avoir entendus crier.

« Nous ouvrons la porte, nous voyons mon enfant de 9 ans, mon enfant de 12 ans et un adolescent de 14 ans fuir la police derrière eux alors que résonnent les coups de feu derrière eux », a déclaré Dominique Goodman Sr. « Nous descendons la rue et nous voyons notre enfant de 15 ans et notre enfant de 16 ans sur le sol. »

La porte-parole de GBI, Nelly Miles, a déclaré qu’elle ne connaissait pas la couleur de peau des enfants ou de l’officier qui a ouvert le feu.

L’avocat d’Atlanta, Gerald Griggs, vice-président de la section locale de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), a déclaré que l’organisation appelait la police à publier immédiatement les images de la caméra corporelle de l’agent et de la caméra du tableau de bord du véhicule de police.

« Je suis très préoccupé par le fait que des coups de feu aient été tirés alors que des enfants étaient impliqués », a déclaré Gerald Griggs au Atlanta Journal-Constitution. « Nous craignons le niveau de force utilisé. »