La confusion règne aux États-Unis, avec une première vague qui perdure avec une géométrie variable et possiblement une deuxième vague dans certains États. Alors que l’OMS annonce un nombre record de nouveaux cas à cause du Brésil et des États-Unis, certains avancent que les programmes de tests massifs américains faussent la donne.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

Oklahoma

L’État fait la manchette à cause du rassemblement électoral de Donald Trump samedi dernier à Tulsa. Huit employés de l’équipe qui organisait le rassemblement ont eu des tests positifs jusqu’à maintenant. « Ils portaient des masques durant tout l’événement », a commenté le directeur des communications de la campagne Trump à CNN. L’Oklahoma n’a recensé que 10 000 cas, mais est en tête de liste des États ayant la plus importante augmentation relative récemment (plus de trois fois plus de cas par jour qu’au début de juin). Cette semaine, l’État de 4 millions de personnes avait en moyenne 326 nouveaux cas par jour, selon NPR. Près de 400 personnes ont perdu la vie à cause de la COVID-19 en Oklahoma.

Floride

Le gouverneur Ron DeSantis, qui a tardé à fermer les plages en mars, a affirmé samedi que le Sunshine State est « en bien meilleure posture qu’en mars », parce que la plupart des nouveaux cas sont des jeunes ayant peu ou pas de symptômes. Les hôpitaux ne sont pas débordés, a argué M. DeSantis, et l’âge médian au diagnostic ne cesse de baisser – 37 ans la semaine dernière. Mais avec 3100 nouveaux cas en moyenne chaque jour depuis une semaine, selon NPR, pour un total frisant 100 000 cas, la Floride n’est pas sortie du bois. Elle compte presque trois fois plus de nouveaux cas quotidiens qu’au début de juin. Près de 3200 personnes ont perdu la vie à cause de la COVID-19 en Floride.

PHOTO KEREM YUCEL, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Les manifestations monstres qui ont suivi la mort de George Floyd le 25 mai, à Minneapolis, ont fait craindre le pire pour la COVID-19 au Minnesota.

Minnesota

Les manifestations monstres qui ont suivi la mort de George Floyd le 25 mai, à Minneapolis, ont fait craindre le pire pour la COVID-19 au Minnesota. Mais le nombre de nouveaux cas fait du surplace, avec 300 cas annoncés lundi, pour une population de 5,6 millions d’habitants. Wired publiait lundi une analyse avançant que le port fréquent de masques par les manifestants et surtout le fait que les manifestations avaient lieu à l’extérieur expliquent qu’elles n’avaient pas donné lieu à une recrudescence de la pandémie et de la transmission du coronavirus. Près de 1500 personnes ont perdu la vie à cause de la COVID-19 au Minnesota.

Californie

L’État le plus populeux (40 millions d’habitants) ne parvient pas à abaisser le nombre de nouveaux cas sous les 3000 par jour. Mais les autorités affirment qu’il s’agit d’une conséquence du nombre de tests très élevé, 60 000 par jour (plus qu’au Québec, toutes proportions gardées), soulignant que le nombre d’hospitalisations est stable et que le nombre de décès décline. Dans le Golden State, la ville la plus proactive sur le plan des tests est San Francisco, qui veut, avec l’aide de l’Université de Californie à San Francisco, tester tous ses citoyens, s’appuyant sur l’expérience des programmes de lutte contre le sida. Près de 5500 personnes ont perdu la vie à cause de la COVID-19 en Californie.

PHOTO ELAINE THOMPSON, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

L’État qui a été frappé le premier, en janvier, avec une hécatombe dans les foyers pour personnes âgées à la fin de février, connaît une nouvelle vague parmi les travailleurs agricoles de la cueillette et de la transformation.

État de Washington

L’État qui a été frappé le premier, en janvier, avec une hécatombe dans les foyers pour personnes âgées à la fin de février, connaît une nouvelle vague parmi les travailleurs agricoles de la cueillette et de la transformation. Le comté agricole de Yakima, qui ne compte que 5 % des 7,5 millions d’habitants de l’État, représente près du quart des cas de COVID-19. Siège de deux des géants de l’informatique, Microsoft et Amazon, l’État de Washington se positionnait en mars à l’avant-plan du programme de tests massifs, avec des tests envoyés au domicile de tous les habitants de Seattle par la Fondation Gates, avec l’aide logistique d’Amazon Health. Mais le programme de tests à domicile n’a finalement pas eu l’approbation des autorités sanitaires (FDA). Près de 1300 personnes ont perdu la vie à cause de la COVID-19 dans l’État de Washington.

Chiffres

183 000 : record de nouveaux cas dans le monde, établi le 21 juin

54 771 : nombre de nouveaux cas annoncés au Brésil le 21 juin

36 617 : nombre de nouveaux cas annoncés aux États-Unis le 21 juin

115 000 morts : nombre de morts de la COVID-19 aux États-Unis au 21 juin

150 000 morts : nombre de morts que causera au total la COVID-19 aux États-Unis, selon Donald Trump

2 à 4 millions de morts : nombre de morts qu’aurait causés la pandémie aux États-Unis si aucune mesure n’avait été prise, selon Donald Trump

2,2 millions de morts : nombre de morts qu’aurait causés la pandémie aux États-Unis si aucune mesure n’avait été prise, selon une analyse du Collège impérial de Londres à la mi-mars

Sources : OMS, AFP