(New York) La ville de New York va être à son tour placée sous couvre-feu à compter de ce lundi, en raison des émeutes provoquées par la mort de George Floyd aux mains de la police, ont annoncé le maire Bill de Blasio et le gouverneur Andrew Cuomo.

Agence France-Presse

« J’ai parlé au gouverneur (de New York) Andrew Cuomo et pour la sécurité de tous, nous avons décidé de mettre en place un couvre-feu pour la ville de New York ce soir : il entrera en vigueur à 23 h et sera levé à 5 h du matin », a indiqué dans un tweet le maire de la capitale économique américaine, emboîtant le pas à une quarantaine d’autres villes ayant déjà pris cette mesure.

Le maire et le gouverneur, tous deux démocrates, ont aussi annoncé qu’ils allaient « doubler la présence policière » face aux manifestations qui secouent la première métropole américaine depuis jeudi soir.  

Les confrontations entre manifestants et policiers se sont multipliées, avec des voitures brûlées et ce week-end des pillages de magasins, notamment sur la grande artère de Broadway à Manhattan.

PHOTO JEENAH MOON, REUTERS

Des pillages de magasins ont eu lieu à New York durant le week-end.

« Les manifestations ont été généralement calmes. Nous ne pouvons pas laisser la violence saper le message de ce moment », a déclaré M. de Blasio, cité dans un communiqué.  

Il a par ailleurs promis que les policiers seraient « tenus responsables » en cas de nouvelles brutalités policières, et que le chef de la police en parlerait plus tard dans la journée.

Le gouverneur Cuomo a lui souligné qu’il y avait « des gens qui profitent de ce moment pour en tirer un profit personnel ».

« La violence et les pillages qui ont eu lieu sont mauvais pour la ville, l’État et tout ce mouvement, sapant et détournant d’une juste cause », a-t-il insisté.

Cette annonce survient alors que démarraient de nouvelles manifestations, avec déjà environ 1000 personnes réunies à Times Square lundi en milieu d’après-midi, en attendant d’autres rassemblements prévus en fin de journée dans les districts de Brooklyn et Queens.

PHOTO MIKE SEGAR, REUTERS

Environ 1000 personnes étaient réunies à Times Square lundi en milieu d’après-midi.

Certains manifestants ont cependant déclaré immédiatement leur intention de ne pas respecter le couvre-feu.  

« Les gens ne le respecteront pas », a indiqué Shina Moore, une jeune femme noire de 23 ans, employée dans un café Starbucks.  

« Cuomo est notre gouverneur, il fait du bon travail, mais ce n’est pas son combat […] Ces manifestations vont durer aussi longtemps qu’il le faudra – un jour, une semaine, un mois, un an », a-t-elle affirmé.