(Washington) Le président américain Donald Trump a promis vendredi une « annonce » la semaine prochaine concernant le financement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Agence France-Presse

« Comment vous le savez, nous leur donnons environ 500 millions de dollars par an et nous en parlerons la semaine prochaine », a déclaré M. Trump, quelques jours après ouvertement menacé de suspendre la contribution américaine.

« Nous aurons beaucoup à dire », a-t-il ajouté, sans autres précisions, lors de son point de presse quotidien sur le coronavirus.

Le locataire de la Maison-Blanche a vivement critiqué la gestion de la pandémie par cette agence de l’ONU, ainsi que des prises de position à ses yeux trop favorables à Pékin.

Washington déplore que ses propres mesures face à la crise, notamment la fermeture progressive de ses frontières, aient rencontré une « vive résistance » de la part de l’OMS, qui « a continué à saluer les dirigeants chinois pour leur “disposition à partager les informations” ».

L'administration américaine a par ailleurs accusé l’institution d’avoir négligé des informations-clés sur une possible transmission du coronavirus entre humains venues de Taïwan dès décembre 2019.  

L’OMS a catégoriquement contesté avoir reçu de telles informations de la part de Taïwan.

Les États-Unis estiment que Taïwan, totalement exclue ces dernières années de l’OMS sous la pression de Pékin, a eu une réaction exemplaire face à l’épidémie, contrairement à la Chine.