(Washington) Des paquebots de croisière pourraient être convertis en navires-hôpitaux pour traiter les malades atteints de la COVID-19, a affirmé jeudi le président américain Donald Trump.

Agence France-Presse

Le patron du groupe Carnival, Micky Arison, a « fait une proposition très généreuse », a déclaré M. Trump lors d’une conférence de presse.

« Il a dit qu’il avait certains bateaux qui seraient tout à fait adaptés à ce que nous faisons », a-t-il expliqué, car ces navires « sont grands et ont beaucoup de cabines ».

« Si nous avons besoin de bateaux, de beaucoup de chambres, ils seront amarrés à New York, Los Angeles, San Francisco et d’autres endroits », a précisé le président.

« Nous apprécions cela venant de Carnival », le premier croisiériste mondial, a-t-il dit, soulignant que le gouvernement n’avait pas encore accepté la proposition.

Face à l’explosion des malades à la COVID-19 et pour libérer des places d’hôpitaux, le gouvernement fédéral a dépêché le navire-hôpital USNS Comfort, avec quelque 1000 chambres, vers New York, alors que l’État du même nom est l’un des plus touchés par l’épidémie.

On ignore quand le navire arrivera dans la première métropole américaine.

Le secteur de la croisière est plongé dans une crise majeure depuis le début de la crise sanitaire, quand plusieurs navires ont été bloqués pour des cas de contamination à bord.

Le 13 mars, le président Trump avait annoncé la suspension de toutes les croisières depuis les États-Unis vers l’étranger pour 30 jours.