(Washington) Les élus démocrates ont annoncé lundi l’ouverture d’une enquête au Congrès visant la secrétaire aux Transports Elaine Chao, soupçonnée d’avoir profité de sa position pour promouvoir les intérêts d’une compagnie maritime appartenant à sa famille.

Agence France-Presse

Cette enquête pourrait avoir des répercussions sur le gouvernement de Donald Trump, dont elle est l’un des rares membres présents depuis le début du mandat, mais aussi sur le parti républicain, Mme Chao étant mariée au leader du Sénat, Mitch McConnell.

Les démocrates, qui contrôlent depuis janvier la Chambre des représentants, ont écrit à la secrétaire pour exiger qu’elle transmette une série de documents à la commission de supervision de l’exécutif.

AFP

Mitch McConnell et sa femme Elaine Chao.

«La commission examine votre présentation erronée des faits, certaines de vos actions qui pourraient avoir servi la compagnie dans laquelle vous avez continué à détenir des parts et votre respect des règles éthiques et des obligations de transparence financière», a écrit son président Elijah Cummings dans ce courrier.

Mme Chao, née à Taipei de parents chinois, est soupçonnée d’avoir utilisé sa fonction pour faire avancer la cause du groupe Foremost, détenu par son père et ses sœurs, auprès du gouvernement chinois.

Le courrier des élus cite des informations de presse selon lesquelles le premier voyage en Chine de Mme Chao en tant que secrétaire, en 2017, avait été annulé pour des questions d’éthique, concernant la présence de certains de ses proches dans la délégation.

Elle aurait aussi accordé une dizaine d’interviews à des médias asiatiques en compagnie de son père, avec parfois des étendards du département américain des Transports en toile de fond.

D’après la presse, Pékin a accordé des centaines de millions de dollars de prêts à taux bas à la compagnie pour l’aider à acheter des navires à l’étranger.

La commission s’intéresse également aux intérêts de la secrétaire dans une entreprise de construction, Vulcan Materials Company, dont elle fut membre du comité de direction jusqu’à son entrée au gouvernement de Donald Trump.

Lors des auditions en vue de sa confirmation, elle avait promis de vendre ses actions et de se tenir à distance des dossiers liés à cette entreprise. « Vous n’avez pas respecté vos engagements », a accusé M. Cummings dans son courrier.